Deadbeat (CA)

Deadbeat est le pseudonyme de Scott Monteith, un montréalais d’adoption qui travaille à renouveler l’esthétique du dub électronique depuis Cesium Beam, sa première parution en 2000, sur l’étiquette Hautec. Après s’être installé à Montréal en 1995, Monteith se fait rapidement remarquer sur une scène électronique locale en pleine ébullition qui voit naître de nombreux artistes, dont Akufen. Aujourd’hui, son nom est synonyme de qualité, ici comme ailleurs. Bien qu’il nous ait habitués au dub et au techno, Deadbeat cherche constamment à faire évoluer son style. À preuve, il a fait paraître l’an dernier Journeyman’s Annual – 2007, un album influencé par le dubstep qui a conquis la critique et qui reflète bien sa curiosité musicale. Ces dernières années, Deadbeat a été invité à de prestigieux festivals comme Sonar (Espagne), Transmediale (Berlin) et, bien sûr, MUTEK, qui l’accueille à bras ouverts une fois de plus.

Nocturne 2
MUTEK 2013, montreal

Métropolis 31/05/2013

Scott Monteith, mieux connu sous le pseudonyme de Deadbeat, est un producteur extrêmement fécond. Originaire de Kitchener en Ontario, il passe quelques années à Montréal pour ensuite se fixer à Berlin. Depuis le début des années 2000, il produit de nombreux morceaux ainsi que huit albums studio pour des labels prestigieux tels que ~Scape, Echocord et Wagon Repair. Ses deux plus récents projets, Drawn & Quartered (2011) et Eight (2012), sont parus sur BLKRTZ, étiquette qu’il a fondée et qui est distribuée par le géant allemand Kompakt. Son dernier album est un voyage sonore où la musique évolue lentement, les pièces y subissant d’intenses mutations internes, sonorités métamorphiques qui nous transportent du début à la fin. C’est doux et agressif en même temps; un alliage parfait de l’esthétisme dub aux sonorités techno. Habitué du festival, Deadbeat revient pour nous présenter les fruits les plus récents de son long périple d’exploration musicale.

Vidéo : TiND

NOCTURNE 4: "ONE GROOVE TO DAWN"

Métropolis 01/06/2008

Deadbeat est le pseudonyme de Scott Monteith, un montréalais d’adoption qui travaille à renouveler l’esthétique du dub électronique depuis Cesium Beam, sa première parution en 2000, sur l’étiquette Hautec. Après s’être installé à Montréal en 1995, Monteith se fait rapidement remarquer sur une scène électronique locale en pleine ébullition qui voit naître de nombreux artistes, dont Akufen. Aujourd’hui, son nom est synonyme de qualité, ici comme ailleurs. Bien qu’il nous ait habitués au dub et au techno, Deadbeat cherche constamment à faire évoluer son style. À preuve, il a fait paraître l’an dernier Journeyman’s Annual – 2007, un album influencé par le dubstep qui a conquis la critique et qui reflète bien sa curiosité musicale. Ces dernières années, Deadbeat a été invité à de prestigieux festivals comme Sonar (Espagne), Transmediale (Berlin) et, bien sûr, MUTEK, qui l’accueille à bras ouverts une fois de plus.

ATELIER 2: ABLETON

SAT[Transform] 29/05/2008

Deadbeat est le pseudonyme de Scott Monteith, un montréalais d’adoption qui travaille à renouveler l’esthétique du dub électronique depuis Cesium Beam, sa première parution en 2000, sur l’étiquette Hautec. Après s’être installé à Montréal en 1995, Monteith se fait rapidement remarquer sur une scène électronique locale en pleine ébullition qui voit naître de nombreux artistes, dont Akufen. Aujourd’hui, son nom est synonyme de qualité, ici comme ailleurs. Bien qu’il nous ait habitués au dub et au techno, Deadbeat cherche constamment à faire évoluer son style. À preuve, il a fait paraître l’an dernier Journeyman’s Annual – 2007, un album influencé par le dubstep qui a conquis la critique et qui reflète bien sa curiosité musicale. Ces dernières années, Deadbeat a été invité à de prestigieux festivals comme Sonar (Espagne), Transmediale (Berlin) et, bien sûr, MUTEK, qui l’accueille à bras ouverts une fois de plus.

CAFÉ ÉLECTRONIKA 3

Hotel Opus 01/06/2007

NOCTURNE 5 (FINALE)

Fonderie Darling 05/06/2006

Deadbeat est le pseudonyme de Scott Monteith, un montréalais d’adoption qui travaille à renouveler l’esthétique du dub électronique depuis Cesium Beam, sa première parution en 2000, sur l’étiquette Hautec. Après s’être installé à Montréal en 1995, Monteith se fait rapidement remarquer sur une scène électronique locale en pleine ébullition qui voit naître de nombreux artistes, dont Akufen. Aujourd’hui, son nom est synonyme de qualité, ici comme ailleurs. Bien qu’il nous ait habitués au dub et au techno, Deadbeat cherche constamment à faire évoluer son style. À preuve, il a fait paraître l’an dernier Journeyman’s Annual – 2007, un album influencé par le dubstep qui a conquis la critique et qui reflète bien sa curiosité musicale. Ces dernières années, Deadbeat a été invité à de prestigieux festivals comme Sonar (Espagne), Transmediale (Berlin) et, bien sûr, MUTEK, qui l’accueille à bras ouverts une fois de plus.

WORKSHOP 3

McGill University Residence 04/06/2004

Deadbeat est le pseudonyme de Scott Monteith, un montréalais d’adoption qui travaille à renouveler l’esthétique du dub électronique depuis Cesium Beam, sa première parution en 2000, sur l’étiquette Hautec. Après s’être installé à Montréal en 1995, Monteith se fait rapidement remarquer sur une scène électronique locale en pleine ébullition qui voit naître de nombreux artistes, dont Akufen. Aujourd’hui, son nom est synonyme de qualité, ici comme ailleurs. Bien qu’il nous ait habitués au dub et au techno, Deadbeat cherche constamment à faire évoluer son style. À preuve, il a fait paraître l’an dernier Journeyman’s Annual – 2007, un album influencé par le dubstep qui a conquis la critique et qui reflète bien sa curiosité musicale. Ces dernières années, Deadbeat a été invité à de prestigieux festivals comme Sonar (Espagne), Transmediale (Berlin) et, bien sûr, MUTEK, qui l’accueille à bras ouverts une fois de plus.

WORKSHOP 3

McGill University Residence 04/06/2004

Deadbeat est le pseudonyme de Scott Monteith, un montréalais d’adoption qui travaille à renouveler l’esthétique du dub électronique depuis Cesium Beam, sa première parution en 2000, sur l’étiquette Hautec. Après s’être installé à Montréal en 1995, Monteith se fait rapidement remarquer sur une scène électronique locale en pleine ébullition qui voit naître de nombreux artistes, dont Akufen. Aujourd’hui, son nom est synonyme de qualité, ici comme ailleurs. Bien qu’il nous ait habitués au dub et au techno, Deadbeat cherche constamment à faire évoluer son style. À preuve, il a fait paraître l’an dernier Journeyman’s Annual – 2007, un album influencé par le dubstep qui a conquis la critique et qui reflète bien sa curiosité musicale. Ces dernières années, Deadbeat a été invité à de prestigieux festivals comme Sonar (Espagne), Transmediale (Berlin) et, bien sûr, MUTEK, qui l’accueille à bras ouverts une fois de plus.

ARCHI_TEXTURES (1)

Société des arts technologiques [SAT] 19/10/2003

NOCTURNE 1

Musée Juste pour Rire 29/05/2003

×

Inscription à la liste d'envoi