Audion (US)

Originaire du Michigan, ce maestro de la réinvention électronique, auteur-compositeur surdoué, est un homme aux multiples personnalités ; que se soit sous le nom de Matthew Dear, Jabberjaw ou False ; ou selon les différents types de projets musicaux qu'il développe. Il navigue avec une aisance déconcertante entre production techno à la fois minimale et funky et leader de groupe de pop expérimentale. L’énigmatique musicien a co-fondé l'étiquette Ghostly International à la fin des années 1990, contribuant à la renommée de sa sous-étiquette plus techno-centrique, Spectral Sound. Depuis la sortie de son premier album, Leave Luck to Heaven, véritable succès d’estime, Dear a su confortablement voyager à travers une variété de contrées rythmiques et explorer les franges les plus lointaines de la pop, tout en mettant en avant des qualités que l'on n’associe pas nécessairement avec la scène techno de Detroit : un talent pour la profondeur lyrique, une dégaine indéniable de chanteur et une portée vocale singulière. Sa maîtrise de la scène se ressent d'autant plus en studio, avec des remixes pour des artistes tels que The XX et Hot Chip. Depuis sa création en 2005, Audion a servi d’alter-ego techno à Dear et est assurément son incarnation la plus animale, explicite et puissamment bruyante. Il a récemment collaboré avec Tiga sur le triomphal et irrésistiblement sensuel Fever, et co-produit l'album à venir du héros techno montréalais. MUTEK a été l’un des premiers festivals à adopter l’artiste sous ses diverses expressions. Nous sommes heureux de l'accueillir à nouveau en tant qu’Audion, avec Subverticul, son nouveau spectacle kaléidoscopique qui impressionne autant par ses lumières LED éblouissantes et ses visuels psychédéliques que par sa techno sauvagement terrifiante, une création audiovisuelle élaborée avec l'expertise de Vita Motus, l'équipe derrière le novateur ISAM d'Amon Tobin.

MÉTROPOLIS 2
MUTEK 2014, montreal

Métropolis 30/05/2014

Originaire du Michigan, ce maestro de la réinvention électronique, auteur-compositeur surdoué, est un homme aux multiples personnalités ; que se soit sous le nom de Matthew Dear, Jabberjaw ou False ; ou selon les différents types de projets musicaux qu'il développe. Il navigue avec une aisance déconcertante entre production techno à la fois minimale et funky et leader de groupe de pop expérimentale. L’énigmatique musicien a co-fondé l'étiquette Ghostly International à la fin des années 1990, contribuant à la renommée de sa sous-étiquette plus techno-centrique, Spectral Sound. Depuis la sortie de son premier album, Leave Luck to Heaven, véritable succès d’estime, Dear a su confortablement voyager à travers une variété de contrées rythmiques et explorer les franges les plus lointaines de la pop, tout en mettant en avant des qualités que l'on n’associe pas nécessairement avec la scène techno de Detroit : un talent pour la profondeur lyrique, une dégaine indéniable de chanteur et une portée vocale singulière. Sa maîtrise de la scène se ressent d'autant plus en studio, avec des remixes pour des artistes tels que The XX et Hot Chip. Depuis sa création en 2005, Audion a servi d’alter-ego techno à Dear et est assurément son incarnation la plus animale, explicite et puissamment bruyante. Il a récemment collaboré avec Tiga sur le triomphal et irrésistiblement sensuel Fever, et co-produit l'album à venir du héros techno montréalais. MUTEK a été l’un des premiers festivals à adopter l’artiste sous ses diverses expressions. Nous sommes heureux de l'accueillir à nouveau en tant qu’Audion, avec Subverticul, son nouveau spectacle kaléidoscopique qui impressionne autant par ses lumières LED éblouissantes et ses visuels psychédéliques que par sa techno sauvagement terrifiante, une création audiovisuelle élaborée avec l'expertise de Vita Motus, l'équipe derrière le novateur ISAM d'Amon Tobin.

MUTEK//PIKNIC 1

Parc Jean-Drapeau, 02/06/2007

Qu'il s'agisse de son mythique album de 2003 Leave Luck to Heaven ou de son plus récent et marquant Suckfish, Matthew Dear, originaire du Michigan, n'a jamais cessé de redéfinir les normes de la techno en Amérique du Nord. Ayant déjà touché les planches de la scène MUTEK, la star internationale revient en force présenter deux nouveaux projets. Apparaissant d'abord le vendredi soir pour dynamiser la scène du Métropolis avec deux musiciens de sa formation Big Hands, Matthew Dear frappera à nouveau le samedi après-midi sous l'appellation d'Audion. Depuis ses débuts en 2005, les DJs du monde entier ont anticipé chacun des morceaux livrés par Audion. Des titres aussi osés que Just Fucking, Mouth to Mouth, et la récente collaboration avec Ellen Allien, Just a Man/Just a Woman ont révélé Audion comme la face la plus charnelle et explicite de Matthew Dear. Aussi bien dire qu'Audion est littéralement contaminant, minimal et puissant, capable de rivaliser avec la plus brûlante pièce de techno européenne. En 2006, Dear a mis ses dons de DJ au service de la légendaire série de Fabric et nous réserve bien plus pour sa performance à MUTEK.
×

Inscription à la liste d'envoi