Thomas Brinkmann (DE)

MUTEK est heureux d'accueillir à nouveau le compositeur prodige Thomas Brinkmann. Maître incontesté d'un techno saupoudré de funk et de dub minimalistes, il revient à Montréal après une trop longue absence. Monsieur Brinkmann est un performeur scénique hors du commun, ses prestations torrides allient efficacité et intelligence. Sa connaissance et son amour de la musique et des arts visuels qu'il a étudiés et pratiqués, son esprit de synthèse qui favorise l'utilisation d'oeuvres de ses contemporains (les fameuses Variations à partir de morceaux minimalistes de Ritchie Hawtin et de Mike Inc.), l'intégration de références à l'histoire de la musique (Talking Heads, Django Reinhard sur le dernier CD Lucky Hands) et à la philosophie (e.m. Cioran, Weisse Nächte, CD Supposé) contribuent à asseoir ses compositions dans un espace artistique au-delà des convenances. Artiste accompli et performeur généreux, Thomas Brinkmann aime à dire, comme le titre de son dernier album, Lucky Hands, que tout est question de boutons tournés avec précision et subtilité par des mains chanceuses. Et si la chance joue en sa faveur, nul doute que tout spectateur confronté à son savoir-faire ne peut qu'être happé magiquement par la force de son dynamisme ravageur.

Maisons de disque
Liens

NOCTURNE 4

Métropolis 04/06/2006

MUTEK est heureux d'accueillir à nouveau le compositeur prodige Thomas Brinkmann. Maître incontesté d'un techno saupoudré de funk et de dub minimalistes, il revient à Montréal après une trop longue absence. Monsieur Brinkmann est un performeur scénique hors du commun, ses prestations torrides allient efficacité et intelligence. Sa connaissance et son amour de la musique et des arts visuels qu'il a étudiés et pratiqués, son esprit de synthèse qui favorise l'utilisation d'oeuvres de ses contemporains (les fameuses Variations à partir de morceaux minimalistes de Ritchie Hawtin et de Mike Inc.), l'intégration de références à l'histoire de la musique (Talking Heads, Django Reinhard sur le dernier CD Lucky Hands) et à la philosophie (e.m. Cioran, Weisse Nächte, CD Supposé) contribuent à asseoir ses compositions dans un espace artistique au-delà des convenances. Artiste accompli et performeur généreux, Thomas Brinkmann aime à dire, comme le titre de son dernier album, Lucky Hands, que tout est question de boutons tournés avec précision et subtilité par des mains chanceuses. Et si la chance joue en sa faveur, nul doute que tout spectateur confronté à son savoir-faire ne peut qu'être happé magiquement par la force de son dynamisme ravageur.

FINALE

Société des arts technologiques [SAT] 04/06/2001

Other performances

×

Inscription à la liste d'envoi