Jon Hopkins (UK)

Opulente, cinématographique et d’une tonalité séduisante, la musique du londonien Jon Hopkins rappelle à la fois les ambiances éthérées de Brian Eno et les rythmes sombres et feutrés de Boards of Canada. Pianiste et compositeur, Hopkins est un autodidacte du studio maison moderne et a lancé son premier album « Opalescent » en 2001. Deux autres ont suivi, dont son plus récent, « Insides » (2008), lui a valu d’attirer l’attention des experts du domaine, puis de signer un contrat avec l’importante étiquette indépendante Domino Records. Fait exceptionnel dans le monde des compositeurs électroniques, Hopkins a un talent indéniable pour insuffler un aspect émotif à ses compositions, des pièces qui transcendent et émeuvent, à un point tel que Coldplay a utilisé sa pièce « Light Through the Veins » pour clore leur album de 2008, « Viva La Vida ». Hopkins a par la suite passé six mois en tournée avec le groupe rock.

Nocturne 3
MUTEK 2013, montreal

Scène Red Bull Music Academy [SAT] Société des arts technologiques 01/06/2013

Comment parler de la musique de Jon Hopkins sans faire référence au cinéma? L’oeuvre du producteur est intimement liée au grand écran, que ce soit de manière stylistique ou de manière bien réelle lorsqu’il produit des bandes sonores. Il a notamment produit la bande originale du film Monsters, pour laquelle il a été mis en nomination pour un prix Ivor Novello. Cette influence du 7e art est une constante de l’oeuvre d’Hopkins. Ses morceaux nous parlent, ils racontent une histoire. Insides, son album solo paru en 2008, s’écoute comme un agencement de mises en scène. Certaines de ces vignettes sont aériennes, d’autres semblent plus sombres, mais toutes nous transportent ailleurs. Ce son riche a permis à Hopkins d’attirer l’attention de figures reconnues de l’industrie musicale, dont Brian Eno, Coldplay ou David Holmes. Ses plus récents projets sont le fruit d’une collaboration avec l’auteur-compositeur écossais King Creosote, où l’on découvre une autre facette de l’oeuvre d’Hopkins, plus axée sur la musique Folk et Indie-Rock. Jon Hopkins fut l’une des découvertes surprises de l’édition 2010 de MUTEK qui s’est aussi illustré en février dernier, lors de MUTEK.ES à Barcelone. Il revient à Montréal nous présenter un nouveau spectacle pour la sortie de son dernier album, à paraître en juin sur l’étiquette Domino.

Nocturne 2
MUTEK 2010, montreal

Métropolis 04/06/2010

PREMIÈRE CANADIENNE  

Opulente, cinématographique et d’une tonalité séduisante, la musique du londonien Jon Hopkins rappelle à la fois les ambiances éthérées de Brian Eno et les rythmes sombres et feutrés de Boards of Canada. Pianiste et compositeur, Hopkins est un autodidacte du studio maison moderne et a lancé son premier album « Opalescent » en 2001. Deux autres ont suivi, dont son plus récent, « Insides » (2008), lui a valu d’attirer l’attention des experts du domaine, puis de signer un contrat avec l’importante étiquette indépendante Domino Records. Fait exceptionnel dans le monde des compositeurs électroniques, Hopkins a un talent indéniable pour insuffler un aspect émotif à ses compositions, des pièces qui transcendent et émeuvent, à un point tel que Coldplay a utilisé sa pièce « Light Through the Veins » pour clore leur album de 2008, « Viva La Vida ». Hopkins a par la suite passé six mois en tournée avec le groupe rock.

Discogs

  • Contact Note
  • Ep1
  • 10x10:02
  • Insides
  • Insides - Works In Progress From The Forthcoming Album
  • The Fourth State
  • Light Through The Veins
  • Seven Gulps Of Air
  • 2 Forms Of Anger
  • Music From The Film 'Monsters'
  • Remixes
  • Small Craft On A Milk Sea
  • Bats In The Attic
  • Bubble
  • Diamond Mine
  • Honest Words
  • Missionary / John Taylor's Month Away
  • Modern Driveway
  • The Jubilee E.P.
  • Third Swan
×

Inscription à la liste d'envoi