CCBonk (CA)

« C'est si bon, c'est une bonne chanson à chanter quand la vie va bien », pense Christian Miron, alias C.C. Bonk. C'est d'ailleurs pourquoi il a pensé traduire en phonétique le titre de cette heureuse chansonnette française afin de créer son nom d'artiste, C.C. Bonk. Miron baigne dans le milieu de la musique électronique depuis les années 80. Il y a grandi avec, comme ami, un des membres des Jardiniers qui l'a initié aux expérimentations électroniques. Au début des années 90, il a aussi fait partie du groupe Atomic Kitchen Gravity, avec un jeune Marc Leclair qui devait se faire connaître plus tard sous le pseudo Akufen... Miron consomme énormément de musique électronique, entre autres pour son travail de DJ en résidence au bar Bily Kun, à Montréal, mais aussi afin de pousser ses créations plus loin que ce qui s'est déjà fait. Il en est encore à ses premières armes avec son projet C.C. Bonk. Son premier album devrait paraître sous peu.

CAFÉ ÉLECTRONIKA 2

Hotel Opus 31/05/2007

« C'est si bon, c'est une bonne chanson à chanter quand la vie va bien », pense Christian Miron, alias C.C. Bonk. C'est d'ailleurs pourquoi il a pensé traduire en phonétique le titre de cette heureuse chansonnette française afin de créer son nom d'artiste, C.C. Bonk. Miron baigne dans le milieu de la musique électronique depuis les années 80. Il y a grandi avec, comme ami, un des membres des Jardiniers qui l'a initié aux expérimentations électroniques. Au début des années 90, il a aussi fait partie du groupe Atomic Kitchen Gravity, avec un jeune Marc Leclair qui devait se faire connaître plus tard sous le pseudo Akufen... Miron consomme énormément de musique électronique, entre autres pour son travail de DJ en résidence au bar Bily Kun, à Montréal, mais aussi afin de pousser ses créations plus loin que ce qui s'est déjà fait. Il en est encore à ses premières armes avec son projet C.C. Bonk. Son premier album devrait paraître sous peu.

Discogs

  • Starchy Roots
  • Mutek 10
×

Inscription à la liste d'envoi