Portable

Enfant des ghettos de Cape Town, Alan Abrahams (Portable) puise abondamment dans ses origines sud-africaines, s'appropriant des structures rythmiques traditionnelles pour les manipuler et les moderniser, tout en y intégrant une combinaison d'éléments disparates (rythmes barrés en 4/4, effluves de hip-hop, de reggae, de « house ») qui lui permettent de développer un univers sonore particulier. Installé à Londres depuis 1997, il a réalisé plusieurs disques sur Context et Background, avant de créer sa propre étiquette de disques Süd. Si Portable a le rythme dans la peau - l'image est évidente, grossière même -, le compositeur aime cependant brouiller les cartes en rappelant que ses influences vont de ces musiques du ghetto et des pionniers de la « house » américaine de Chicago, à Arvo Pärt ou Phil Niblock. Ses performances sont réputées pour être à la fois très immersives et déstabilisantes.

Maisons de disque

EXPÉRIENCE 3

Société des arts technologiques [SAT] 05/06/2004

Enfant des ghettos de Cape Town, Alan Abrahams (Portable) puise abondamment dans ses origines sud-africaines, s'appropriant des structures rythmiques traditionnelles pour les manipuler et les moderniser, tout en y intégrant une combinaison d'éléments disparates (rythmes barrés en 4/4, effluves de hip-hop, de reggae, de « house ») qui lui permettent de développer un univers sonore particulier. Installé à Londres depuis 1997, il a réalisé plusieurs disques sur Context et Background, avant de créer sa propre étiquette de disques Süd. Si Portable a le rythme dans la peau - l'image est évidente, grossière même -, le compositeur aime cependant brouiller les cartes en rappelant que ses influences vont de ces musiques du ghetto et des pionniers de la « house » américaine de Chicago, à Arvo Pärt ou Phil Niblock. Ses performances sont réputées pour être à la fois très immersives et déstabilisantes.
×

Inscription à la liste d'envoi