Chessmachine (KE)

Une première mondiale ! Calqué sur les mouvements stratégiques de deux joueurs d'échec, Chessmachine installe les deux compositeurs dans un climat d'échanges stratégiques. L'image est forte : évidente, et aussi grandement métaphorique. Jeunes représentants de deux superpuissances qui occasionnèrent la guerre froide et la transposèrent dans leurs joutes sportives ou leurs championnats d'échecs, Richard Chartier et Ivan Pavlov n'ont aucune raison aujourd'hui de s'affronter. Le projet est né lors de leur rencontre à MUTEK 2000, puis d'un désir d'échanger dans le respect des différences et des distances. Sur le modèle de jeux d'échecs développés par courrier interposé pendant des décennies entre des adversaires séparés par de grandes distances et, peut-être aussi, par la bêtise humaine, les deux compositeurs ont échangé, au cours des deux dernières années, des mouvements musicaux ; chacun essayant de convaincre l'autre de la justesse de ses propositions. Ainsi, au cours de ce processus de troc et de composition-réaction, des transformations dans les concepts de composition inhérents à chaque artiste se sont agréablement opérées. Des glissements sémantiques et esthétiques sont intervenus. Une première et unique partie a été finalisée jusqu'à présent et fait l'objet d'un disque compact qui sera lancé le soir même de cette performance à MUTEK. Mais la confrontation entre les deux opposants n'est toujours pas terminée. Le spectacle Chessmachine explore donc une nouvelle dimension : le face à face en temps réel de deux adversaires bien décidés à en découdre. La dimension visuelle et thé?¢trale est tout aussi importante : les 2 compositeurs jouent sur fond d'animations biomédicales réalisées par les artistes russo-américains Evelyna Domnitch et Dmitry Gelfand, reflétant les réactions nerveuses de leur système à chaque prise de décision.IVAN PAVLOVEn russe, COH signifie « sommeil et rêve ». C'est le nom qu'a choisi Ivan Pavlov, ancien ingénieur acoustique, aujourd'hui établi en Suède, pour signer la musique qu'il produit depuis quelques années sur des labels aussi éminents que cosmopolites ‚Äì entre autres, le sien, Wavetrap, Raster-Noton en Allemagne, Mego en Autriche, Eskaton en Angleterre, IDEA aux États-Unis ou Staalplaat aux Pays-Bas. Ce patronyme éloquent et ce parcours nomade sont conformes à l'image de son travail sur la matière sonore, qu'il façonne et synthétise avec une maîtrise qui n'écarte jamais l'humour, pour en faire une invitation à un voyage sensationnel et cosmique. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Pavlov peut s'enorgueillir d'avoir notamment collaboré avec les membres du groupe britannique Coil. RICHARD CHARTIERQu'il s'agisse de toiles ou de trames, Richard Chartier explore les relations existantes entre la présence et l'absence. Ses œuvres,tant musicales que picturales sont précises et minimalistes ; elles convoquent une attention rigoureuse et dédiée. Le fruit de son travail est régulièrement exposé dans des galeries et musées ou présenté dans de nombreux événements et festivals. Cette visite du musicien et fondateur de l'étiquette Line, une subdivision de 12K, gérée par Taylor Deupree, marque son retour au programme du festival, depuis sa première participation à MUTEK 2000.

EX-CENTRIS 1

Ex-Centris 02/06/2004

Une première mondiale ! Calqué sur les mouvements stratégiques de deux joueurs d'échec, Chessmachine installe les deux compositeurs dans un climat d'échanges stratégiques. L'image est forte : évidente, et aussi grandement métaphorique. Jeunes représentants de deux superpuissances qui occasionnèrent la guerre froide et la transposèrent dans leurs joutes sportives ou leurs championnats d'échecs, Richard Chartier et Ivan Pavlov n'ont aucune raison aujourd'hui de s'affronter. Le projet est né lors de leur rencontre à MUTEK 2000, puis d'un désir d'échanger dans le respect des différences et des distances. Sur le modèle de jeux d'échecs développés par courrier interposé pendant des décennies entre des adversaires séparés par de grandes distances et, peut-être aussi, par la bêtise humaine, les deux compositeurs ont échangé, au cours des deux dernières années, des mouvements musicaux ; chacun essayant de convaincre l'autre de la justesse de ses propositions. Ainsi, au cours de ce processus de troc et de composition-réaction, des transformations dans les concepts de composition inhérents à chaque artiste se sont agréablement opérées. Des glissements sémantiques et esthétiques sont intervenus. Une première et unique partie a été finalisée jusqu'à présent et fait l'objet d'un disque compact qui sera lancé le soir même de cette performance à MUTEK. Mais la confrontation entre les deux opposants n'est toujours pas terminée. Le spectacle Chessmachine explore donc une nouvelle dimension : le face à face en temps réel de deux adversaires bien décidés à en découdre. La dimension visuelle et thé?¢trale est tout aussi importante : les 2 compositeurs jouent sur fond d'animations biomédicales réalisées par les artistes russo-américains Evelyna Domnitch et Dmitry Gelfand, reflétant les réactions nerveuses de leur système à chaque prise de décision.IVAN PAVLOVEn russe, COH signifie « sommeil et rêve ». C'est le nom qu'a choisi Ivan Pavlov, ancien ingénieur acoustique, aujourd'hui établi en Suède, pour signer la musique qu'il produit depuis quelques années sur des labels aussi éminents que cosmopolites ‚Äì entre autres, le sien, Wavetrap, Raster-Noton en Allemagne, Mego en Autriche, Eskaton en Angleterre, IDEA aux États-Unis ou Staalplaat aux Pays-Bas. Ce patronyme éloquent et ce parcours nomade sont conformes à l'image de son travail sur la matière sonore, qu'il façonne et synthétise avec une maîtrise qui n'écarte jamais l'humour, pour en faire une invitation à un voyage sensationnel et cosmique. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Pavlov peut s'enorgueillir d'avoir notamment collaboré avec les membres du groupe britannique Coil. RICHARD CHARTIERQu'il s'agisse de toiles ou de trames, Richard Chartier explore les relations existantes entre la présence et l'absence. Ses œuvres,tant musicales que picturales sont précises et minimalistes ; elles convoquent une attention rigoureuse et dédiée. Le fruit de son travail est régulièrement exposé dans des galeries et musées ou présenté dans de nombreux événements et festivals. Cette visite du musicien et fondateur de l'étiquette Line, une subdivision de 12K, gérée par Taylor Deupree, marque son retour au programme du festival, depuis sa première participation à MUTEK 2000.

Discogs

  • Live In Los Angeles
  • Mutek 04
  • Line Promo
  • Noise Retrospective 1913-2007
×

Inscription à la liste d'envoi