Donna Summer (US)

Première canadienneDonnaSummer est une inépuisable machine à compresser et à concasser le temps. Terroriste jovialiste, l'artiste américain s'est donné la lourde t?¢che de hacher menu les standards du rock progressif et du disco des années 70. Là où de nombreux compositeurs se sont échinés, le démon Forrest se double d'un être à la fois cultivé et espiègle ! L'étiquette allemande Sonig, réputée pour ses disques expérimentaux, peu habituée à nous servir des œuvres simplettes, ne s'y est pas trompée. Le nouveau disque de DonnaSummer sur cette étiquette, The Unrelenting Songs of the 1979 Post Disco Crash, contient un réservoir de références éditées de façon à générer des balises rythmiques endiablées et captivantes, une musique bien de notre temps. Et cette appropriation sauvage, sur laquelle DonnaSummer, auteur de perles Plunderphonics 2004, se contorsionne pendant toute la durée de son spectacle, est un océan dans lequel le spectateur-auditeur ne peut que se laisser happer.

Maisons de disque
Liens

MÉTROPOLIS 2

Métropolis 06/06/2004

Première canadienneDonnaSummer est une inépuisable machine à compresser et à concasser le temps. Terroriste jovialiste, l'artiste américain s'est donné la lourde t?¢che de hacher menu les standards du rock progressif et du disco des années 70. Là où de nombreux compositeurs se sont échinés, le démon Forrest se double d'un être à la fois cultivé et espiègle ! L'étiquette allemande Sonig, réputée pour ses disques expérimentaux, peu habituée à nous servir des œuvres simplettes, ne s'y est pas trompée. Le nouveau disque de DonnaSummer sur cette étiquette, The Unrelenting Songs of the 1979 Post Disco Crash, contient un réservoir de références éditées de façon à générer des balises rythmiques endiablées et captivantes, une musique bien de notre temps. Et cette appropriation sauvage, sur laquelle DonnaSummer, auteur de perles Plunderphonics 2004, se contorsionne pendant toute la durée de son spectacle, est un océan dans lequel le spectateur-auditeur ne peut que se laisser happer.

PANEL 8

McGill University Residence 04/06/2004

Première canadienneDonnaSummer est une inépuisable machine à compresser et à concasser le temps. Terroriste jovialiste, l'artiste américain s'est donné la lourde t?¢che de hacher menu les standards du rock progressif et du disco des années 70. Là où de nombreux compositeurs se sont échinés, le démon Forrest se double d'un être à la fois cultivé et espiègle ! L'étiquette allemande Sonig, réputée pour ses disques expérimentaux, peu habituée à nous servir des œuvres simplettes, ne s'y est pas trompée. Le nouveau disque de DonnaSummer sur cette étiquette, The Unrelenting Songs of the 1979 Post Disco Crash, contient un réservoir de références éditées de façon à générer des balises rythmiques endiablées et captivantes, une musique bien de notre temps. Et cette appropriation sauvage, sur laquelle DonnaSummer, auteur de perles Plunderphonics 2004, se contorsionne pendant toute la durée de son spectacle, est un océan dans lequel le spectateur-auditeur ne peut que se laisser happer.
×

Inscription à la liste d'envoi