Ben Frost A U R O R A live (AU/IS)

Sans contredit LA découverte de MUTEK 2008 et une des meilleures performances de cette édition, l’Australien Ben Frost a réussi un tour de force : créer une toute nouvelle approche très viscérale de l’expérimentation sonore et ambiante en l’espace de trois albums. Sur son dernier opus, « By the Throat », paru en 2009, hurlements de loups, sections de cordes distordues, clavicordes hantés et guitares ululantes s’entrechoquent dans ses compositions fluides qui agrippent l’auditeur. Le don qu’a Ben Frost, c’est d’inspirer la nostalgie à partir de sonorités à faire dresser les cheveux sur la tête. C’est un peu dans cet esprit qu’il a rendu hommage à l’abrasif groupe art-punk Swans avec son album-culte « Theory of Machines » (2006). Frost habite désormais en Islande et il fait partie du collectif Bedroom Community.

A/Visions 4
MUTEK 2010, montreal

Société des arts technologiques [SAT] 05/06/2010

Sans contredit LA découverte de MUTEK 2008 et une des meilleures performances de cette édition, l’Australien Ben Frost a réussi un tour de force : créer une toute nouvelle approche très viscérale de l’expérimentation sonore et ambiante en l’espace de trois albums. Sur son dernier opus, « By the Throat », paru en 2009, hurlements de loups, sections de cordes distordues, clavicordes hantés et guitares ululantes s’entrechoquent dans ses compositions fluides qui agrippent l’auditeur. Le don qu’a Ben Frost, c’est d’inspirer la nostalgie à partir de sonorités à faire dresser les cheveux sur la tête. C’est un peu dans cet esprit qu’il a rendu hommage à l’abrasif groupe art-punk Swans avec son album-culte « Theory of Machines » (2006). Frost habite désormais en Islande et il fait partie du collectif Bedroom Community.

A/VISIONS 3: "MACHINE MUSIC REVISITED"

Théâtre du Nouveau Monde 30/05/2008

PREMIÈRE CANADIENNE Natif d’Australie, Ben Frost a choisi de migrer légèrement vers le nord pour s’installer à Reykjavik. En 2006, il s’est retrouvé sous les feux de la rampe grâce à un superbe album : Theory of Machines, paru sur l’étiquette Bedroom Community. Ce succès retentissant fait parfois oublier que Frost était actif sur la scène musicale depuis un bon moment déjà. Son premier album, Steel Wound, paru en 2003 sur l’étiquette Room40, avait été encensé par la critique de partout, notamment pour la qualité de l’exploration de la guitare. Frost a d’ailleurs été approché peu après pour produire le remix d’une pièce de Björk. Cet artiste incorpore à sa musique minimale des fragments électroacoustiques lancinants et des éléments d’humanité qui confèrent à son œuvre une froideur et une fragilité qui n’est pas sans rappeler l’environnement singulier de l’Islande. Le travail de Frost s’exprime sous plusieurs formes à l’échelle internationale; il crée de la musique pour des installations artistiques dans les galeries, compose des trames sonores de films, s’intéresse à la danse, et nous le prouve en travaillant notamment avec The Icelandic Dance Company.

Other performances

Discogs

  • Untitled EP
  • Steel Wound
  • Anyone Can Play.... Anyone Can Sing....
  • Theory Of Machines
  • Journal Of Popular Noise Vol. 1 Issues 7-9
  • The Journal Of Popular Noise Vol. 1 Issue 8
  • By The Throat
  • The Invisibles
  • FACT Mix 235
  • Sólaris
  • Black Marrow
  • Everything Everywhere All The Time / Whale Watching Tour
  • F A R
  • Richard Mosse: The Enclave
  • Sleeping Beauty
  • Like Ships
  • Triumph Of A Heart
  • Sprawling Fawns
  • Woeling
  • Thin Ice
×

Inscription à la liste d'envoi