Pole & Band - Leichtmann: drums, Zeitblom: bass (DE)

Première nord-américaineStefan Betke s’est fait connaître dans le monde entier pour sa reconfiguration minimale et digitale du dub jamaïquain. Dans sa musique, Pole combine sa tendance nostalgique pour les racines du dub avec les riches possibilités qu’offrent la production numérique et ses inévitables proliférations d’erreurs — dont l’application méthodique (comme dans le travail d’Oval ou de Pantytec) a révolutionné l’éventail de sons offert à la techno minimale. Pole extrait du dub sa poétique personnelle, dont le centre est son ordinateur portable, produisant des cascades infinies de minuscules sonorités générées par les fluctuations de la reproduction numérique.Avec un travail implanté dans l’esthétique minimale — qui a atteint une visibilité et une influence énorme à la fin de la dernière décennie —, Pole continue à évoluer et à explorer d’autres mondes et rythmes périphériques, comme avec ses récentes incursions dans l’hip-hop. Avec un pied dans ce genre, le son de Pole se traduit aujourd’hui par quelque chose de substantiellement plus organique, percutant et funky, une musique dont il aime amplifier les dimensions, encouragé par ses différents collaborateurs. Toujours en mouvement, et malgré l’influence de ses premiers enregistrements, Pole ne se laisse pas épinglé, grâce à son infatigable exploration des possibilités du son et du silence, inspirée par le battement régulier de diverses musiques urbaines d’aujourd’hui.

Maisons de disque
Liens

NOCTURNE 5 (FINALE)

Fonderie Darling 05/06/2006

Première nord-américaineStefan Betke s’est fait connaître dans le monde entier pour sa reconfiguration minimale et digitale du dub jamaïquain. Dans sa musique, Pole combine sa tendance nostalgique pour les racines du dub avec les riches possibilités qu’offrent la production numérique et ses inévitables proliférations d’erreurs — dont l’application méthodique (comme dans le travail d’Oval ou de Pantytec) a révolutionné l’éventail de sons offert à la techno minimale. Pole extrait du dub sa poétique personnelle, dont le centre est son ordinateur portable, produisant des cascades infinies de minuscules sonorités générées par les fluctuations de la reproduction numérique.Avec un travail implanté dans l’esthétique minimale — qui a atteint une visibilité et une influence énorme à la fin de la dernière décennie —, Pole continue à évoluer et à explorer d’autres mondes et rythmes périphériques, comme avec ses récentes incursions dans l’hip-hop. Avec un pied dans ce genre, le son de Pole se traduit aujourd’hui par quelque chose de substantiellement plus organique, percutant et funky, une musique dont il aime amplifier les dimensions, encouragé par ses différents collaborateurs. Toujours en mouvement, et malgré l’influence de ses premiers enregistrements, Pole ne se laisse pas épinglé, grâce à son infatigable exploration des possibilités du son et du silence, inspirée par le battement régulier de diverses musiques urbaines d’aujourd’hui.
×

Inscription à la liste d'envoi