Christian Fennesz, Mego (AT)

Le guitariste expérimental autrichien Christian Fennesz possède une renommée quasi universelle que très peu d’artistes du portable peuvent se targuer d’avoir. Après des débuts underground à Vienne au sein du groupe rock d’avant-garde Maische, Fennesz choisit de faire cavalier seul. Il explore alors l’univers naissant de la musique générée au moyen de portables et il fait rapidement sa marque grâce à un son abrasif, parfois clinique, qu’il crée uniquement à partir de la guitare pour ensuite le retravailler au-delà des limites du reconnaissable. Ses premières parutions sur le label autrichien Mego – Hotel Paral.lel et Fennesz Plays, où il offre sa propre interprétation de succès des Rolling Stones et des Beach Boys – lui valent une notoriété certaine, qui grandit par la suite alors qu’il évolue au sein du solide trio Fenn O’Berg aux côtés de Jim O’Rourke et de Peter Rehberg, le directeur de Mego. Il poursuit résolument son ascension à la fin des années 1990, avant d’être porté aux nues en 2001 à la parution de Endless Summer, un album immédiatement considéré comme un classique de la musique électronique moderne. Depuis ce temps, Fennesz est resté à la fine pointe de la création numérique en participant en 2002 à la création du deuxième disque de Fenn O’Berg et en lançant en 2004 l’album Venice. L’an dernier, il a fait un retour en force à l’avant-scène en présentant Cendre, un album sublime né d’une collaboration avec Ryuichi Sakamoto.

Panorama 2: Synescopic (71 min)
MUTEK 2012, montreal

Cinéma Excentris 01/06/2012

Fennesz utilise la guitare et l'ordinateur pour créer des sons électroniques chatoyants, tourbillonnants couvrant une énorme gamme et complexité musicale. « Imaginez la guitare électrique séparée du cliché et de l'ensemble de ses limitations physiques, façonner un nouveau langage musical audacieux. » Ses compositions luxuriantes et lumineuses ressemblent à de sensibles enregistrements télescopiques d’occurrences naturelles atmosphériques, un naturalisme inhérent imprégnant chaque pièce. Christian Fennesz est publié par Touch Music. Il vit et travaille à Vienne.

Lillevan est un artiste d'animation, vidéo et multimédia. Parallèlement à son travail classique au Rechenzentrum, il a joué et collaboré avec de nombreux artistes issus d'un large éventail de genres, de l'opéra à l'installation, allant de l'expérimentalisme électronique minimal à la danse et la musique classique. Lillevan recontextualise, combine et politise les images de films existants et de fragments. « L'esthétique de l'image ne doit pas être trouvée dans sa beauté, la densité et l'exhaustivité, mais dans ses transparences et ses potentialités. »

Panorama

Panorama 2: Synescopic
 
Saffron Revolution Forever
 
Panorama 4: Spatial Cinema

Circassian – The Oceanic Vortex
 
Résumé des oeuvres :
 
SAFFRON REVOLUTION est un geste thématique suffisamment grand, qui s'étend sur un seul accord euphorique multicouche dans la presque totalité de sa durée avant de se dissiper dans le lointain en un modèle en chaine de tris différés. Les deux œuvres sont de loin certains des modules les plus beaux et submergés de la Cinechamber, à la fois en terme de la musique et des visuels eux-mêmes et du chatoiement pur et englobant du paysage liquide électronique harnaché de l'intérieur.

A/VISIONS 3: "MACHINE MUSIC REVISITED"

Théâtre du Nouveau Monde 30/05/2008

Le guitariste expérimental autrichien Christian Fennesz possède une renommée quasi universelle que très peu d’artistes du portable peuvent se targuer d’avoir. Après des débuts underground à Vienne au sein du groupe rock d’avant-garde Maische, Fennesz choisit de faire cavalier seul. Il explore alors l’univers naissant de la musique générée au moyen de portables et il fait rapidement sa marque grâce à un son abrasif, parfois clinique, qu’il crée uniquement à partir de la guitare pour ensuite le retravailler au-delà des limites du reconnaissable. Ses premières parutions sur le label autrichien Mego – Hotel Paral.lel et Fennesz Plays, où il offre sa propre interprétation de succès des Rolling Stones et des Beach Boys – lui valent une notoriété certaine, qui grandit par la suite alors qu’il évolue au sein du solide trio Fenn O’Berg aux côtés de Jim O’Rourke et de Peter Rehberg, le directeur de Mego. Il poursuit résolument son ascension à la fin des années 1990, avant d’être porté aux nues en 2001 à la parution de Endless Summer, un album immédiatement considéré comme un classique de la musique électronique moderne. Depuis ce temps, Fennesz est resté à la fine pointe de la création numérique en participant en 2002 à la création du deuxième disque de Fenn O’Berg et en lançant en 2004 l’album Venice. L’an dernier, il a fait un retour en force à l’avant-scène en présentant Cendre, un album sublime né d’une collaboration avec Ryuichi Sakamoto.

Discogs

  • Instrument
  • Hotel Paral.lel
  • Dì-n
  • Il Libro Mio - Recherchen Zum Manierismus
  • Plays
  • Dafeldecker / Kurzmann / Fennesz / O'Rourke / Drumm / Siewert
  • Music For An Isolation Tank
  • The Magic Sound Of Fenn O'Berg
  • plus forty seven degrees 56' 37" minus sixteen degrees 51' 08"
  • Afternoon Tea
  • Live @ Synaesthesia
  • Live At Revolver, Melbourne 03_02_00
  • 7"/10"/12" EP
  • Endless Summer
  • Light
  • Dawn
  • Field Recordings 1995:2002
  • Invisible Architecture #2
  • Phonographics 1-5
  • Split Series #15
×

Inscription à la liste d'envoi