Mathew Jonson (CA)

Peu d'artistes électroniques canadiens peuvent rivaliser avec le succès qu'a atteint le natif de la Côte-Ouest Mathew Jonson, dont la volumineuse discographie aux exquises et touchantes compositions s'inspire d'une large panoplie de rythmes. Reconnu mondialement comme un des plus prolifiques producteurs techno du pays, ce percussionniste classique, pianiste et batteur de jazz a commencé à sortir des albums complets et rigoureux dès 2001 sur Isitwhatitisimprint de Colombie-Britannique – un label qui a laissé sa marque au sein du mouvement house minimaliste et que Jonson a acheté en 2012, remasterisant et republiant numériquement tout le catalogue. La réputation de Jonson passa à la vitesse supérieure avec le lancement en 2004 de son label Wagon Repair, sur lequel il a depuis sorti la majeure partie de son travail, ainsi qu'une pléiade d'artistes phares canadiens: The Mole, Cobblestone Jazz (dont Jonson fait partie), le supergroupe techno énergique Modern Deep Left Quartet (qui comprend The Mole et les membres de Cobblestone Jazz), Hrdvision et Mike Shannon. Ce maître des mélodies sinueuses et membre attitré de la famille MUTEK a gardé le rythme avec une flopée de surprenantes incursions dans le jazz, le fusion, la house et la techno. Il a également aiguisé son sens de la spontanéité et de l'improvisation lors de live, que ce soit avec le Modern Deep Left Quartet, Cobblestone Jazz, Midnight Operator (un duo avec son frère Nathan Jonson, alias Hrdvsion), ou par le biais de collaborations avec des artistes tels que Dandy Jack (MUTEK 2009), Minilogue (MUTEK 2012) et Jesse Heartthrob (sous Jonson & Siminski). Le festival accueille à nouveau l'un de ses nombreux enfants chéris basés à Berlin pour la première fois depuis la sortie de l'album Her Blurry Pictures (2013) sur Crosstown Rebels et le Northern Lights EP (2015), le tout dernier bijou futuriste de Cobblestone Jazz.

EXPÉRIENCE 1
MUTEK 2015, montreal

28/05/2015

Peu d'artistes électroniques canadiens peuvent rivaliser avec le succès qu'a atteint le natif de la Côte-Ouest Mathew Jonson, dont la volumineuse discographie aux exquises et touchantes compositions s'inspire d'une large panoplie de rythmes. Reconnu mondialement comme un des plus prolifiques producteurs techno du pays, ce percussionniste classique, pianiste et batteur de jazz a commencé à sortir des albums complets et rigoureux dès 2001 sur Isitwhatitisimprint de Colombie-Britannique – un label qui a laissé sa marque au sein du mouvement house minimaliste et que Jonson a acheté en 2012, remasterisant et republiant numériquement tout le catalogue. La réputation de Jonson passa à la vitesse supérieure avec le lancement en 2004 de son label Wagon Repair, sur lequel il a depuis sorti la majeure partie de son travail, ainsi qu'une pléiade d'artistes phares canadiens: The Mole, Cobblestone Jazz (dont Jonson fait partie), le supergroupe techno énergique Modern Deep Left Quartet (qui comprend The Mole et les membres de Cobblestone Jazz), Hrdvision et Mike Shannon. Ce maître des mélodies sinueuses et membre attitré de la famille MUTEK a gardé le rythme avec une flopée de surprenantes incursions dans le jazz, le fusion, la house et la techno. Il a également aiguisé son sens de la spontanéité et de l'improvisation lors de live, que ce soit avec le Modern Deep Left Quartet, Cobblestone Jazz, Midnight Operator (un duo avec son frère Nathan Jonson, alias Hrdvsion), ou par le biais de collaborations avec des artistes tels que Dandy Jack (MUTEK 2009), Minilogue (MUTEK 2012) et Jesse Heartthrob (sous Jonson & Siminski). Le festival accueille à nouveau l'un de ses nombreux enfants chéris basés à Berlin pour la première fois depuis la sortie de l'album Her Blurry Pictures (2013) sur Crosstown Rebels et le Northern Lights EP (2015), le tout dernier bijou futuriste de Cobblestone Jazz.

MUTEK // Piknic
MUTEK 2012, montreal

Parc Jean-Drapeau 03/06/2012

Le co-fondateur de Wagon Repair est depuis longtemps sur le devant de la scène canadienne et ses compositions électroniques délicieusement stratifiées, tout comme ses incursions dans le jazz mises en scène avec brio, font le tour du monde. Cette année, il se produit à MUTEK aussi aux côtés du duo Minilogue.

NOCTURNE 4

Métropolis 05/06/2005

Si Mathew Jonson a acquis une solide réputation au sein de la communauté des musiques électroniques, il la doit autant à son ingénuité, à ses talents de compositeur qu'à ses intenses prestations solos ou collectives, avec le Modern Deep Left Quartet ou encore le Cobblestone Jazz (que MUTEK a accueilli en 2003). Issu d'une famille mélomane, Mathew Jonson reçut la piqûre musicale dès son plus jeune ?¢ge. Incité à jouer de nombreux instruments, le jeune homme voit son monde se teinter des couleurs de l'exploration et de la recherche - encore aujourd'hui bien présentes - alors qu'il se trouve catapulté dans l'orbite de la première génération d'ordinateurs, présentée à la foire internationale de Vancouver en 1986. Dès lors, concentré sur les possibilités de la composition assistée par ordinateur, et sans délaisser les instruments analogues de son enfance, il réalise des compositions mêlant sens du rythme, quêtes d'émotions et d'intensité. Après divers enregistrements sur Itiswhatitis, étiquette de son Vancouver natal, il a disséminé le fruit de son labeur sur de nombreux autres labels tels Arbutus, Definition, Minus, Perlon et Sub-static. Fort d'une démarche développée sans précipitation et à défaut d'être reconnu dans son propre pays, il se voit actuellement décerner une attention internationale fort méritée. Sa participation au festival MUTEK constitue une occasion rêvée pour faire connaissance avec un artiste à la fois sympathique et inspiré, qui a incontestablement le vent dans les voiles.

Other performances

×

Inscription à la liste d'envoi

* indicates required
*