Philip Jeck (UK)

Alchimiste de la surface gravée, Philip Jeck utilise une multitude de tables tournantes sur lesquelles les disques précautionneusement sélectionnés attendent avec impatience que l'artiste pose avec délicatesse l'étroite pointe du stylet. Bien que parsemé de citations, le résultat se perçoit comme un vaste ensemble composite, une errance abstraite finement planifiée. Les sources disparaissent et il ne reste que l'extraordinaire pouvoir d'évocation que composent les fines et fragiles surfaces vinyliques. Comme les artistes John Cage, Karlheinz Stockhausen, Pierre Schaeffer et aujourd'hui Christian Marclay, qui utilisèrent eux aussi le vinyle et les tables tournantes dans leurs compositions, Philip Jeck ne s'impose pas comme un gymnaste des tables tournantes, mais bien comme un artiste contemporain qui reconnaît en ce support gravé une source intarissable de potentialités créatrices.

EXPÉRIENCE 1

Musée Juste pour Rire 31/05/2003

×

Inscription à la liste d'envoi