Herman Kolgen (CA)

Artiste multimédia aux multiples facettes reconnu internationalement, Herman Kolgen a modelé de somptueuses sculptures "audio-cinétiques" depuis plus de vingt ans. Le virtuose, installé à Montréal, développe continuellement de nouvelles approches conceptuelles afin de célébrer la puissante synergie et l'intimité au cœur de ses travaux audiovisuels. Ses installations arborent un langage technique hybride et une esthétique immatérielle très singulière, se posant à l'intersection de nombreuses pratiques artistiques. De 1996 à 2008, Kolgen a dédié la majorité de sa pratique immersive au duo Skoltz_Kolgen, performant dans des événements internationaux tels que Club Transmediale à Berlin, la Biennale de Venise, Ars Electronica en Autriche, ainsi qu'à ELEKTRA et à MUTEK. Après avoir présenté le voyage multi sensoriel Train Fragments à MUTEK l'année dernière, Kolgen revient pour EM15 avec Seismik, où il sonde de nouveau la notion de tension sous-jacente à ses précédentes créations audio-scéniques, telles que Dust, Inject et Train Fragments, et revisite l'influence du territoire sur l'humain, tant sur le plan physique, cérébral qu'émotionnel. Il nous invite, ici, au coeur d'une plongée sensorielle, où frictions sédimentaires, ondes magnétiques, grondements de la matière, abstractions et motifs s'entrechoquent sur fond de dislocation visuelle et sonore. Mais là, ne s'arrête pas l'exploration. Relais internet, lectures de fréquences terrestres et sismiques, connexions en temps réel en divers points et villes du globe, viennent influencer et enrichir de manière aléatoire le déroulement de cette nouvelle perfomance A/V. une performance sous-tension éblouissante et en temps réel qui touche aux ondes séismiques, à la résistance frictionnelle et au phénomène de secousses inhérentes à la Terre. En accord avec les préoccupations conceptuelles de Kolgen et de son approche radiographique, il rend une fois de plus l'invisible visible : il a développé un logiciel captant les ondes des champs magnétiques et des activités sismiques de la Terre, qui tour à tour génèrent des sonorités abstraites et des graphiques visuels dramatiques. Dans la continuité de Dust, de Inject et de Train Fragments, Kolgen joue avec les notions physiques, cérébrales et les tensions émotionnelles qui dans ce cas utilise le motif de la verticalité des lignes pour explorer les déformations sismiques et les fractures d'intensités en constantes variations.

A/VISIONS 4
MUTEK 2014, montreal

Impérial 31/05/2014

Artiste multimédia aux multiples facettes reconnu internationalement, Herman Kolgen a modelé de somptueuses sculptures "audio-cinétiques" depuis plus de vingt ans. Le virtuose, installé à Montréal, développe continuellement de nouvelles approches conceptuelles afin de célébrer la puissante synergie et l'intimité au cœur de ses travaux audiovisuels. Ses installations arborent un langage technique hybride et une esthétique immatérielle très singulière, se posant à l'intersection de nombreuses pratiques artistiques. De 1996 à 2008, Kolgen a dédié la majorité de sa pratique immersive au duo Skoltz_Kolgen, performant dans des événements internationaux tels que Club Transmediale à Berlin, la Biennale de Venise, Ars Electronica en Autriche, ainsi qu'à ELEKTRA et à MUTEK. Après avoir présenté le voyage multi sensoriel Train Fragments à MUTEK l'année dernière, Kolgen revient pour EM15 avec Seismik, où il sonde de nouveau la notion de tension sous-jacente à ses précédentes créations audio-scéniques, telles que Dust, Inject et Train Fragments, et revisite l'influence du territoire sur l'humain, tant sur le plan physique, cérébral qu'émotionnel. Il nous invite, ici, au coeur d'une plongée sensorielle, où frictions sédimentaires, ondes magnétiques, grondements de la matière, abstractions et motifs s'entrechoquent sur fond de dislocation visuelle et sonore. Mais là, ne s'arrête pas l'exploration. Relais internet, lectures de fréquences terrestres et sismiques, connexions en temps réel en divers points et villes du globe, viennent influencer et enrichir de manière aléatoire le déroulement de cette nouvelle perfomance A/V. une performance sous-tension éblouissante et en temps réel qui touche aux ondes séismiques, à la résistance frictionnelle et au phénomène de secousses inhérentes à la Terre. En accord avec les préoccupations conceptuelles de Kolgen et de son approche radiographique, il rend une fois de plus l'invisible visible : il a développé un logiciel captant les ondes des champs magnétiques et des activités sismiques de la Terre, qui tour à tour génèrent des sonorités abstraites et des graphiques visuels dramatiques. Dans la continuité de Dust, de Inject et de Train Fragments, Kolgen joue avec les notions physiques, cérébrales et les tensions émotionnelles qui dans ce cas utilise le motif de la verticalité des lignes pour explorer les déformations sismiques et les fractures d'intensités en constantes variations.

A/Visions 2
MUTEK 2013, montreal

Monument-National 30/05/2013

Herman Kolgen, artiste multimédia polyvalent de renommée internationale, crée ses somptueuses sculptures “audiocinétiques” depuis plus de vingt ans. Basé à Montréal, ce virtuose de l’image et du son élabore continuellement de nouvelles approches conceptuelles pour célébrer la puissante synergie (et l’intimité) au coeur de son oeuvre audiovisuelle. Ses installations présentent une esthétique singulière et immatérielle, qui se situe au point de jonction de nombreuses pratiques artistiques. Kolgen s’est produit dans le cadre de plusieurs prestigieux événements internationaux, tels que la Biennale de Venise, la Transmediale de Berlin, le Ars Electronica en Autriche et MUTEK. Pour l’édition 2013 du festival, Kolgen nous convie à un radical voyage multisensoriel intitulé Train Fragments — une expérience audiovisuelle en direct inspirée par le quatuor à corde Different Trains de Steve Reich, une oeuvre reconnue pour sa difficulté d’exécution. En performant aux côtés de l'ensemble à percussion Sixtrumen de l’Université de Montréal, les explorations improvisées de fragments de machines échauffées et de déraillements vertigineux produits par Kolgen nous emmènent vers une destination ambigüe, tandis qu’engins à vapeur et bric-à-brac métallique se meuvent au rythme de la bande sonore en direct.

 

 

Parcours Numérique
MUTEK 2012, montreal

Vitrine Place-des-arts 03/06/2012

L'artiste pluridisciplinaire et sculpteur audio-cinétique Herman Kolgen est un fervent habitué de MUTEK et d’ELEKTRA. Mondialement reconnu pour ses créations en arts médiatiques, il présente VENT D’ESPRIT, inspiré de l'arbre de la connaissance. 
 
Grande bibliothèque de la BAnQ
475 Boulevard de Maisonneuve Est
Montreal, Canada

 

A/VISIONS 1: Extended Focus

Monument-National 27/05/2009

[PREMIÈRE MONDIALE]

Artiste multidisciplinaire mondialement reconnu pour ses créations en arts médiatiques, Herman Kolgen est un véritable sculpteur audiocinétique qui tire son matériau premier de la relation intime entre le son et l’image. Kolgen travaille à créer des objets qui prennent la forme d’installations, d’œuvres vidéos et filmiques, de performances et de sculptures sonores.

Vétéran du festival auquel il participe régulièrement depuis sa création au sein du duo Skoltz_Kolgen qu’il formait jusqu’à récemment avec Dominique T. Skoltz, il offre cette année la première mondiale de la projection/performance IN/JECT. Un corps humain projeté dans une citerne subit pendant 45 minutes la pression du liquide qui occasionne de multiples transformations neuro-sensorielles. De sa fibre épidermique jusqu’à son système nerveux, il réagit aux influx visqueux de cette chambre liquide et son cortex, en manque d’oxygène, perd graduellement toute notion du réel.

Présentée en première mondiale, cette nouvelle œuvre de l’artiste montréalais marquera à coup sûr l’imaginaire des spectateurs pour cette dixième édition de MUTEK.

Discogs

×

Inscription à la liste d'envoi