Mathew Jonson & Dandy Jack (CA/CL)

MATHEW JONSON (Canada)

Peu d’artistes canadiens peuvent se vanter de connaître un succès aussi retentissant que celui de Mathew Jonson, originaire de Victoria. Dès 2001, ses enregistrements paraissent sous l’étiquette britanico-colombienne Isitwhatitis avant qu’il ne profite du réseau et de l’influence internationale du fameux label Perlon . Sa réputation grandit encore avec la sortie du simple Typerope en 2003 et de Decompression EP en 2004 sur l’étiquette M_nus de Richie Hawtin .

Il fonde par la suite Wagon Repair, qui accueille depuis la quasi totalité de son catalogue en plus d’un contingent impressionant d’artistes canadiens, dont The Mole, Cobblestone Jazz (avec Jonson lui-même), Modern Deep Left Quartet (avec The Mole and les membres de Cobblestone Jazz), Hrdvision, Mike Shannon, et Deadbeat qui tous, ont pris l’affiche de MUTEK par le passé ou le feront cette année. Jonson fera cette année deux apparitions à MUTEK, en duo live avec l’exilé chilien Dandy Jack et à nouveau avec le Modern Deep Left Quartet.

 

DANDY JACK (Chile)

Dandy Jack est le pseudo que s’est choisi le Chilien Martin Schopf pour signer sa production solo et les multiples collaborations qui font de lui un véritable caméléon  musical. Résidant en Allemagne, il fait sa première apparition vers la fin des années 80 alors qu’il commence à enregistrer avec Tobias Freund – lui aussi à l’affiche de MUTEK_10 – au sein du trio Sieg Über Die Sonne . Il s’investit sporadiquement dans ce projet pendant des années tout en explorant d’autres avenues en solo aussi bien qu’au sein de projets de groupe avec Amp et Silent Music, Ric Y Martin avec Ricardo Villalobos , ou encore Junction SM avec Sonja Moonear . Cette année, Dandy Jack s’acoquine avec le producteur canadien Mathew Jonson pour ce qui s’annonce comme une performance de haute volée, les deux artistes ayant une forte présence scénique et rivalisant dans l’art de l’improvisation.

NOCTURNE 4: Night Ventures

Métropolis 31/05/2009

MATHEW JONSON
(Canada)

Peu d’artistes canadiens peuvent se vanter de connaître un succès aussi retentissant que celui de Mathew Jonson, originaire de Victoria. Dès 2001, ses enregistrements paraissent sous l’étiquette britanico-colombienne Isitwhatitis avant qu’il ne profite du réseau et de l’influence internationale du fameux label Perlon. Sa réputation grandit encore avec la sortie du simple Typerope en 2003 et de Decompression EP en 2004 sur l’étiquette M_nus de Richie Hawtin.

Il fonde par la suite Wagon Repair, qui accueille depuis la quasi totalité de son catalogue en plus d’un contingent impressionant d’artistes canadiens, dont The Mole, Cobblestone Jazz (avec Jonson lui-même), Modern Deep Left Quartet (avec The Mole and les membres de Cobblestone Jazz), Hrdvision, Mike Shannon, et Deadbeat qui tous, ont pris l’affiche de MUTEK par le passé ou le feront cette année. Jonson fera cette année deux apparitions à MUTEK, en duo live avec l’exilé chilien Dandy Jack et à nouveau avec le Modern Deep Left Quartet.

 

DANDY JACK
(Chile)

Dandy Jack est le pseudo que s’est choisi le Chilien Martin Schopf pour signer sa production solo et les multiples collaborations qui font de lui un véritable caméléon  musical. Résidant en Allemagne, il fait sa première apparition vers la fin des années 80 alors qu’il commence à enregistrer avec Tobias Freund – lui aussi à l’affiche de MUTEK_10 – au sein du trio Sieg Über Die Sonne. Il s’investit sporadiquement dans ce projet pendant des années tout en explorant d’autres avenues en solo aussi bien qu’au sein de projets de groupe avec Amp et Silent Music, Ric Y Martin avec Ricardo Villalobos, ou encore Junction SM avec Sonja Moonear. Cette année, Dandy Jack s’acoquine avec le producteur canadien Mathew Jonson pour ce qui s’annonce comme une performance de haute volée, les deux artistes ayant une forte présence scénique et rivalisant dans l’art de l’improvisation.

×

Inscription à la liste d'envoi