Nautiluss (CA)

Après avoir remporté un franc succès accompagné des énergiques vocalismes d'Omola Isis, avec qui il formait le duo montréalais Thunderheist signé sur le label Big Dada, Graham Douglas Bertie est aujourd'hui installé à Toronto où il explore en solo un large éventail de styles musicaux sous le nom de Nautiluss. Compositeur original et inspiré, il prend plaisir à brouiller les frontières entre sons organiques et numériques, techno et house, dubstep et downtempo. Nautiluss a sorti un EP en 2010 en collaboration avec la figure féminine de la bass music de Brookyn, Jubilee, formant ensemble le duo Bassanovva. iIs sont revenus en septembre dernier avec un maxi produit par Simon Lord (Simian / Black Ghosts), une bande son de fin de soirée bercée de synthétiseurs maussades et de voix envoûtantes. Il a récemment signé sur le label Turbo Recordings, avec un album à paraître cette année. 

EXPÉRIENCE 3
MUTEK 2016, montreal

Parterre du Quartier des spectacles 04/06/2016

QUI : Le producteur, compositeur et auteur torontois Graham Bertie
STYLE : Big-room bass, techno atmosphérique et house mélodique
NOUVEAUTÉS : Aerochrome EP (2015), Lonely Planet track sur Ghostly Swim 2 (2015)
LABELS : Ghostly International, The Nite Owl Diner, Audio Culture, Turbo, Hemlock Recordings
PLUS : Il produit un podcast musical mensuel intitulé The Borderland Stat; une de ses pièces s’est retrouvée dans Technolust, un jeu de science-fiction suspense en RV; il s’est également occupé de conception sonore pour l’équipe d’Occupy VR
MUTEKs : Montréal : 2013, 2012; Montréal 15x15 : 2014; Barcelona : 2013

Nautiluss, maître nord-américain de la fusion de la bass music anglaise à de nombreux styles de techno, house et dowtempo, brouille les frontières entre l’organique et le synthétique. Bien que ses textures musicales nuancées laissent parfois place à une techno plus sombre, le son actuel de Nautiluss est surtout orienté vers les basses lourdes, les mélodies chaleureuses et les boucles de synthés entraînantes.

Cet ancien Montréalais et programmeur de jeux vidéo s’est retrouvé pour la première fois derrière les platines au milieu des années 90 et s’est lancé dans la production quelques années plus tard. Sous le nom de Nautiluss, son projet solo, il lance un split 12’’ au son menaçant et anti-club avec Lord Skywave (Simon Lord, connu autrefois sous le nom de Simian). Il s’oriente par la suite vers une techno underground plus dansante composée de lignes de basses douces et d’harmonies étourdissantes aux accents parfois pop mélancoliques (il a remixé Walking on the Moon par The-Dream). Il a également attiré l’attention du label Turbo de Tiga. Au cours des dernières années, sa production musicale s’est égayée pour évoluer vers un style house rebondissant et plus doux. Son dernier EP est rempli de rythmes disco, de basses trépidantes et de mélodies de synthétiseur accrocheuses. Endisqué récemment par le prestigieux label Ghostly International, il doit publier bientôt sur celui-ci plusieurs albums qui devraient continuer à surprendre le public.

Après s’être produit au Panorama Bar de Berlin, lors de soirées mensuelles au club Bambi de Toronto ainsi qu’au Seasons Festival de Vancouver avec des poids lourds de l’électro, Nautiluss est de retour à MUTEK avec un set live estival conçu sur mesure pour la scène extérieure.

Photo par Gavin Keen.

MUTEK présente 15 x 15

Coeur Des Sciences 02/03/2014

Fruit du labeur du Torontois et ancien Montréalais Graham Douglas Bertie, Nautiluss marque une rupture avec les précédents efforts du producteur. Tout d’abord connu sous le nom de Grahmzilla alors qu’il se produisait au sein de l’infatigable bombe électro Thunderheist, et celui de METRIX, projet solo naviguant en terrain hip-hop, la dernière incarnation du DJ est profondément ancrée dans la tradition shuffling bass et techno atmosphérique. Nautiluss puise dans un répertoire musical célébrant plusieurs époques révolues tout en se maintenant résolument dans l’avant-garde, comme en font foi ses EPs parus sur Hemlock et Turbo Recordings qui ont été encensés par la critique, tout comme ses performances à MUTEK Montréal en 2012 et MUTEK Barcelone en 2013. Nautiluss retourne donc dans sa ville natale démontrer le pouvoir de ses pièces animées sur une grande salle sombre remplie à capacité.

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list