Burnt Friedman

Burnt Friedman (DE)

QUI : Le producteur et musicien allemand Bernd Friedmann (alias Drome, Some More Crime, Nonplace Urban Field, Flanger, The Nu Dub Players)
STYLE : « Secret rhythms »
NOUVEAUTÉS : EP Clock (2015) et Cease to Matter (2014), tous deux avec Daniel Dodd-Ellis
LABELS : Nonplace, Ash International
PLUS : Il fait également partie du groupe Nine Horses avec David Sylvian (Japan) et participe au festival cette année en tant que Flanger, avec Uwe Schmidt.
MUTEKs : Barcelone : avec Flanger, 2016;  Montréal : avec Jaki Liebezeit, 2004, 2009 

Allumé par le potentiel de la musique électronique et sa capacité à émanciper l'imaginaire, Bernd Friedmann est un adepte inconditionnel de la déconstruction musicale. Ses trente années de carrière ont été consacrées à la constante recherche d'un son déconnecté de toute tradition et référence temporelle; pour atteindre la réalité du présent, le vrai zeitgeist. Ses compositions sont marquées par la diversité des genres qui les composent : on y retrouve ainsi accents de techno, de dub, de jazz et de musique du monde. Il détruit toutefois les signifiants de chacun de ces genres, ce qui les laisse émerger et fusionner de façon inattendue. Avec son collaborateur de longue date Jaki Liebezeit, anciennement batteur de Can, il a développé le concept des « secret rhythms », une philosophie et pratique musicale qui privilégie l’expérience et l’esprit plutôt que la répétition et les lois de la musique occidentale. Le résultat? Une musique captivante, énigmatique et dépourvue d'étiquette.

Parmi ses influences, Friedmann cite non seulement ses études en peinture, en performance et en vidéo, mais aussi le rock progressif allemand, Gary Numan, Iron Maiden et Tangerine Dream, références marquantes pour lui dans les années 80, alors qu'il évoluait dans le milieu de la scène industrielle allemande. Ayant rapidement adopté tout ce qui est électronique, et démontrant une grande créativité avec la technologie, les échantillonnages et l’enregistrement sur le terrain, Friedmann a fait de son label, justement nommé Nonplace, le domicile de toutes ses identités musicales depuis 2000.

Témoignant à nouveau de son intention de bouleverser l’ordre établi et de déconstruire la frontière entre le public et l’artiste, la performance de Friedmann aura lieu au centre de la pièce. Il promet une expérience unique guidée par sa musique menée par des machines, mais doublée en direct, avec des grooves dynamiques et des lignes de synthés analogues.

PANEL: Interstitial Song: Between Bodies, Strings, Air and Electronics
MUTEK 2016, montreal

Centre Phi : Espace D 04/06/2016

NOCTURNE 3
MUTEK 2016, montreal

Musée d'art contemporain de Montréal (MAC) 04/06/2016

QUI : Le producteur et musicien allemand Bernd Friedmann (alias Drome, Some More Crime, Nonplace Urban Field, Flanger, The Nu Dub Players)
STYLE : Rythmes étranges
NOUVEAUTÉS : EP Clock (2015) et Cease to Matter (2014), tous deux avec Daniel Dodd-Ellis
LABELS : Nonplace, Ash International
PLUS : Il fait également partie du groupe Nine Horses avec David Sylvian (Japan) et participe au festival cette année en tant que Flanger, avec Uwe Schmidt.
MUTEKs : Barcelone : avec Flanger, 2016;  Montréal : avec Jaki Liebezeit, 2004, 2009 

Allumé par le potentiel de la musique électronique et sa capacité à émanciper l'imaginaire, Bernd Friedmann est un adepte inconditionnel de la déconstruction musicale. Ses trente années de carrière ont été consacrées à la constante recherche d'un son déconnecté de toute tradition et référence temporelle; pour atteindre la réalité du présent, le vrai zeitgeist. Ses compositions sont marquées par la diversité des genres qui les composent : on y retrouve ainsi accents de techno, de dub, de jazz et de musique du monde. Il détruit toutefois les signifiants de chacun de ces genres, ce qui les laisse émerger et fusionner de façon inattendue. Avec son collaborateur de longue date Jaki Liebezeit, anciennement batteur de Can, il a développé le concept des « secret rhythms », une philosophie et pratique musicale qui privilégie l’expérience et l’esprit plutôt que la répétition et les lois de la musique occidentale. Le résultat? Une musique captivante, énigmatique et dépourvue d'étiquette.

Parmi ses influences, Friedmann cite non seulement ses études en peinture, en performance et en vidéo, mais aussi le rock progressif allemand, Gary Numan, Iron Maiden et Tangerine Dream, références marquantes pour lui dans les années 80, alors qu'il évoluait dans le milieu de la scène industrielle allemande. Ayant rapidement adopté tout ce qui est électronique, et démontrant une grande créativité avec la technologie, les échantillonnages et l’enregistrement sur le terrain, Friedmann a fait de son label, justement nommé Nonplace, le domicile de toutes ses identités musicales depuis 2000.

Témoignant à nouveau de son intention de bouleverser l’ordre établi et de déconstruire la frontière entre le public et l’artiste, la performance de Friedmann aura lieu au centre de la pièce. Il promet une expérience unique guidée par sa musique menée par des machines, mais doublée en direct, avec des grooves dynamiques et des lignes de synthés analogues.

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list