Alexandre Burton & Julien Roy (artificiel)

Alexandre Burton & Julien Roy (artificiel) (CA)

A/VISIONS 2
MUTEK 2018, spain

Barts
08/03/2018

Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien. L’an dernier, le Conseil a investi 153 millions de dollars pour mettre de l’art dans la vie des Canadiennes et des Canadiens de tout le pays.

Cette performance est présentée avec le soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec et de l'Ambassade du Canada en Espagne.

  

 

A/VISIONS 2
MUTEK 2017, montreal

Théâtre Ludger-Duvernay
25/08/2017

Transformer l'électricité en art n'est pas tâche aisée, pourtant Alexandre Burton et Julien Roy y parviennent avec précision et acuité en combinant musique originale et autres médias à leurs propres technologies. Sous le nom artificiel, ils interrogent les ressorts de la technologie, des pratiques artistiques, de la musique et de la performance sans perdre de vue les possibilités émotives et esthétiques. 

Artiste électroacoustique, codeur et programmateur, Alexandre Burton conçoit des instruments digitaux uniques à partir d'équipement physique et d'outils logiciels. Fort d'une formation électroacoustique, Julien Roy est un maître de flexibilité au sein de l'art high-tech qu'il co-conçoit. Le duo aspire à être le plus transparent possible dans son utilisation de ses outils, que ce soit sur scène ou dans ses lieux d'exposition. La première installation d'artificiel, condemned_bulbes (2003), transformait des ampoules incandescentes de 1000W en choeur modulables. Leur projet POWEr (commandité pour MUTEK en 2009), tournait une bobine Tesla modulée par le son en protagoniste audiovisuel.

Commissionné par MUTEK, Trois pièces avec des titres met en vedette un nouvel instrument audiovisuel interactif qui combine appareils photo, synthétiseurs, instruments acoustiques, ordinateurs et projections vidéos. Le titre se réfère à trois mouvements distincts : l'image contrôle le son (on présente des photos, ce qui déclenchent une caméra ainsi qu’un ordinateur lui-même connecté aux photographies); le son devient l'image puis enfin l'image devient à nouveau le son. 

Le public est encouragé à s'approcher des hautparleurs et des écrans vidéos et plonger au plus près des actions du duo pour contribuer à décomposer les hiérarchies imposées par la performance. Surgit alors la possibilité d'une plongée dans l'infinité abyssale des diffractions temporelles, des glissements et frictions sans fin de la vidéo et de l'audio « ré-ré-réengistrées ».

Trois pièces avec des titres a été commissionnée par MUTEK et rendue possible grâce à l’appui financier du Conseil des arts et des lettres du Québec

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list