Nicolas Bernier & Martin Messier

Nicolas Bernier & Martin Messier (CA)

Les Montréalais Martin Messier et Nicolas Bernier se sont fait un nom ces dix dernières années en détournant les sonorités industrielles de machines artisanales pour en faire de véritables symphonies audio-visuelles. Inspirés par leur œuvre La chambre des machines auparavant présentée à Sónar 2010 et Ars Electronica 2011, ils présentent ici Machine variation, une expansion encore plus étoffée, autant par son format que par sa portée. Cette nouvelle collaboration audio-visuelle représente un édifice composé de machines qui occupent une majeure partie de la scène. Le duo s’en prend aux leviers, engrenages et ressorts de cette structure aussi physique que tactile pour créer une musique et des visuels minimalistes qui se développent dans une multitude de couches. Cette exploration encore plus poussée des thématiques organiques et numériques présente le corps comme partie intégrante de leur travail avec la machine. Les compositions électroacoustiques de Martin Messier sont intrinsèquement liées au monde matériel des objets usuels, comme les machines à coudre, les vieux projecteurs de films, les réveille-matins, qu'il anime avec’une imagination et une humanité toutes particulières. Il a d'ailleurs fondé 14 lieux, une compagnie de production sonore montréalaise pour les arts de la scène. Les expérimentations musicales et audiovisuelles de Nicolas Bernier, quant à elles, entremêlent différentes disciplines et genres, allant de la noise d’avant-garde à l’improvisation électronique mais aussi à la composition pour des compagnies de danse et de théâtre. Toutes ses installations mélangent théorie académique, traitements numériques et sonorités dérivées du monde organique.

Liens

A/VISIONS 1
MUTEK 2014, montreal

Impérial
28/05/2014

Les Montréalais Martin Messier et Nicolas Bernier se sont fait un nom ces dix dernières années en détournant les sonorités industrielles de machines artisanales pour en faire de véritables symphonies audio-visuelles. Inspirés par leur œuvre La chambre des machines auparavant présentée à Sónar 2010 et Ars Electronica 2011, ils présentent ici Machine variation, une expansion encore plus étoffée, autant par son format que par sa portée. Cette nouvelle collaboration audio-visuelle représente un édifice composé de machines qui occupent une majeure partie de la scène. Le duo s’en prend aux leviers, engrenages et ressorts de cette structure aussi physique que tactile pour créer une musique et des visuels minimalistes qui se développent dans une multitude de couches. Cette exploration encore plus poussée des thématiques organiques et numériques présente le corps comme partie intégrante de leur travail avec la machine. Les compositions électroacoustiques de Martin Messier sont intrinsèquement liées au monde matériel des objets usuels, comme les machines à coudre, les vieux projecteurs de films, les réveille-matins, qu'il anime avec’une imagination et une humanité toutes particulières. Il a d'ailleurs fondé 14 lieux, une compagnie de production sonore montréalaise pour les arts de la scène. Les expérimentations musicales et audiovisuelles de Nicolas Bernier, quant à elles, entremêlent différentes disciplines et genres, allant de la noise d’avant-garde à l’improvisation électronique mais aussi à la composition pour des compagnies de danse et de théâtre. Toutes ses installations mélangent théorie académique, traitements numériques et sonorités dérivées du monde organique.
×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list