MUTEK.Mag
Entrevue

MUTEK.ES Previews: Entrevue avec Vessel

Vessel offre sa première prestation à Barcelone, le vendredi 8 février, dans le cadre de la soirée Nocturne 2 qui aura lieu au Nitsa Club

Carles Novellas - 28 janvier 2013
MUTEK.ES Previews: Entrevue avec Vessel

Considéré comme l’un des meilleurs albums de 2012 pour ses détournements inattendus de techno, Vessel effectue sa rentrée barcelonaise avec ce premier album, Order of Noise. Emmenant l'émergente étiquette Tri Angle dans une nouvelle direction, Vessel déconcerte l’auditeur avec ses productions hantées et obsédantes. 

 

Q. Vous êtes originaire de Bristol, probablement la troisième ville en importance après Londres et Manchester sur la scène musicale britannique. Croyez-vous que votre ville d’origine ait une influence profonde sur votre musique? 

V. Je crois que Bristol m’a influencé, mais uniquement de manière périphérique. Il est difficile de quantifier cette influence mais si j’avais à mettre un chiffre, je dirai 7,2%. 

 

Q. Musique sombre, pochette sombre. Est-ce que cette absence de lumière est voulue? 

V. Oui, je suis photophobique. 

 

Q. À l’écoute de votre musique (on note aussi la présence du mot dans le titre de deux de vos morceaux) on remarque un penchant marqué vers le dub. Pouvez-vous nous dire qui sont vos héros “dub”? 

V. Lui :

 

Q. Votre premier album Order of Noise a été comparé à “R.I.P” d’Actress, certains ont aussi mentionné des similitudes avec l’oeuvre d’Andy Stott et de Raime. Vous sentez-vous près d'eux ou d’autres artistes qui travaillent en ce moment au Royaume-Uni? 

V. Je crois qu’il est difficile de créer en se soustrayant totalement de l’influence de ses pairs. Je me reconnais donc certaines affinités avec ces artistes d'aujourd’hui. 

 

Q. Plusieurs musiciens ont mentionné la différence, en terme de charge de travail, dans la création d’un album plutôt que d’un 12 pouces. Qu’en est-il pour vous? Aviez-vous une idée en débutant la production? Votre album ne semble pas être un album concept, dense, et pourtant, il fonctionne parfaitement du début à la fin... 

V. Pas vraiment d’idées non. J’ai mis en marche le processus créatif et me suis laissé guider. Mais il est vrai que le niveau de focus nécessaire à la production d’un album est différent de celui requis pour la création d’un EP.

 

Q. Pouvez-vous nous parler de votre relation avec Robin Carolan et la famille du label Tri Angle? Étiez-vous fan du label avant de signer avec eux et croyez-vous que c’est la meilleure maison de disque pour votre musique? 

V. Pas vraiment. Je connaissais les artistes individuellement, mais je n’étais pas conscient de la réputation du label. Ce qui en dit plus long sur mon ignorance que sur leur statut. Je fais désormais partie d’une famille d’artistes inspirants. On rigole bien ensemble, ce qui est aussi très important. 

 

Q. Vous produisez aussi de la musique sous différents alias : Panther Modern, Flexible Ape... vous êtes membre du collectif Young Echo... Pouvez-vous nous donner plus de détails sur ces projets parrallèles? 

V. L’alias Flexible Ape me permet de démontrer mon affection pour la “drug music”, rapide, dure et vraiment sordide. Panther Modern est mort, longue vie à Panther Modern. Quant à Young Echo, je l'ai créé pour me faire sentir mieux par rapport à ma musique.

 

Q. Comment préparez-vous vos performances et à quoi pouvons-nous nous attendre lors de votre passage à Micro_MUTEK? 

V. Ce sera mon premier concert sans “laptop”. Donc, vous pouvez vous attendre à des sacres, des pannes de courant, des “string vests” et des mégots de cigarette. Je me pratique à fond pour vous! 

  • MUTEK.ES
  • nocturne 2
×

Inscription à la liste d'envoi