Magazine

MUTEK à travers le monde

 - 8 décembre 2017
MUTEK à travers le monde

2017 fut une année d’expansion internationale importante pour MUTEK qui compte trois nouveaux arrivants parmi ses rangs. Buenos Aires a effectivement été relancé en septembre doté d’une nouvelle équipe et d’une nouvelle vision à la suite d’un hiatus de plusieurs années, MUTEK.AE a conclu sa première édition MICRO à Dubaï le 18 novembre avec un festival prévu pour 2018 et finalement, San Francisco inaugurera une première aux États-Unis en mai.

Plus qu'une simple marque, la philosophie de MUTEK s'est avérée être un cadre modulable de valeur pour de nouvelles initiatives à travers le monde. De nombreux organisateurs d’événements se voient attirés par l'engagement du festival envers une culture et une communauté artistique globale qui rassemble sous un même toit diverses disciplines artistiques numérique et électroniques. Toujours soucieux de créer des échanges et des liens entre les talents locaux et des projets internationaux en plus de créer un circuit à travers lesquels ce travail puisse circuler, chaque nouveau maillon transporte des valeurs communes tout en exprimant une identité unique, avec comme dénominateur commun l'intention de favoriser de nouveaux publics et de nourrir la créativité naissante.

Avec l'arrivée de ces impressionnantes évolutions dans le développement international du festival, il semble opportun de se pencher sur les motivations derrière l’implantation de toutes ces éditions ailleurs dans le monde et sur ce que cela signifie de devenir un MUTEK.

Barcelona
Créé en 2009, 9e édition en mars 2018

MUTEK est dirigé à Barcelone par Alberto Nerone depuis 2010, mais sa première rencontre avec le festival fut à travers son label dès 2005. Nerone identifie les qualités spéciales de MUTEK comme étant « la découverte, l’innovation, la communauté, l’entraide, la guérison intellectuelle et spirituelle, et la famille ! »

En tant que seule maison européenne du festival, et dans une ville connue pour ses festivals de musique électronique, Nerone a vu une opportunité à travers MUTEK de faire valoir et de prendre soin des artistes locaux et de la communauté souvent laissés de côté dans les événements à Barcelone. Dans ce lieu culturel aux nombreuses richesses telles que l’architecture, l’art et la gastronomie, il a travaillé à connecter la communauté avec des espaces et des endroits non conventionnels afin de réinventer et de recontextualiser la musique électronique.

L'objectif est ainsi d'utiliser le festival comme un portail pour introduire un genre de performances audiovisuelles et immersives normalement sans débouché, et de s'appuyer sur les activités pédagogiques et technologiques du Digi Lab pour stimuler la création et rassembler les communautés.

Photos de MUTEK.ES 2017
Site Web

San Francisco
Première édition du 3 au 6 mai 2018

Mené par deux codirecteurs ayant une grande expérience dans le milieu de la musique électronique, Miroslav Wiesner, fondateur de l'agence Surefire et Gabrielle de Villoutreys, organisatrice d’événements internationaux d’envergure, MUTEK s'installe à San Francisco du 3 au 6 mai 2018.

Wiesner découvrit MUTEK à travers son agence et sa première visite remonte à 2008 : « Je n'avais jamais assisté à un festival si méticuleusement organisé, si bien conçu et si cohérent dans sa programmation. Je savais que je serais un dévot dès le début, mais je ne m'attendais pas à une ambiance aussi familière et conviviale. » San Francisco, une ville de technologie et d'innovation, où l'immigration, l'intellectualisme et le futurisme se rejoignent, est une candidate de choix pour MUTEK. Il ajoute : « le croisement de l'art, de la musique et de la technologie combiné à la nature adaptative de la ville, à sa taille accommodante et à son afflux constant de voyageurs curieux font de San Francisco un lieu idéal pour la première édition du festival aux États-Unis. L’objectif est pour nous d’offrir un lieu de rencontres et d’expression pour la communauté. »

Détails
Suivre le festival sur Facebook

Dubai
Créé en 2017, prochaine édition en 2018

Une visite à Montréal en 2013 a enflammé l'imagination du directeur de MUTEK.AE, Mehdi Ansari, qui a souhaité créer une plateforme au Moyen-Orient pour le talent important qui en émerge et le mettre en dialogue avec le reste du monde.

Considérée comme la ville la plus dynamique du Moyen-Orient, Dubaï offre un saut dans un futur ultramoderne pour les jeunes de la région. Une métropole au développement effréné axée sur la technologie et le dynamisme, MUTEK offre un lien crucial et un contexte qui modifie les idées préconçues sur ce que peuvent être la musique électronique et l'art numérique. Il affirme : « nous amenons MUTEK à Dubaï parce que nous y voyons un profond potentiel et nous ressentons l'intérêt des citoyens à enrichir la musique, l'art et la culture numérique de la ville, qui en est encore à ses débuts. » Ansari ajoute, « nous aimerions ainsi détourner l'attention du public qui porte principalement sur les clubs et offrir une nouvelle perspective sur la façon dont la musique électronique et les pratiques audiovisuelles peuvent être profondes, inspirantes et révélatrices. Le format et la philosophie de MUTEK, avec ses engagements envers les communautés artistiques locales dans chaque ville, coïncident parfaitement avec cette mission. »

Photos de MICRO MUTEK.AE 2017

Buenos Aires
Rétabli en 2017, 2e édition en septembre 2018

Le premier contact de Gonzalo Solimano avec MUTEK remonte à 2005, avec le tout premier événement du festival en Argentine. Avec son équipe, il a réintroduit avec succès le festival à Buenos Aires. Cette édition pris place en septembre dernier avec un programme de plus de 70 artistes et fut hébergée au colossal édifice CCK. Il affirme : « la graine qui a été plantée entre 2005 et 2010 est en train de germer et nous assistons littéralement au début d'une nouvelle ère. À l’époque je n'aurais jamais imaginé que j’en ferais partie. »

Comme toutes les équipes qui ont approché Montréal pour monter une version de MUTEK, celle de Buenos Aires considère le festival comme un outil de recontextualisation, non seulement de la culture musicale électronique en tant que forme artistique, mais aussi comme un moyen d'engager le public avec des expériences immersives et audiovisuelles contemporaines. 

Photos de MUTEK.AR 2017

Mexico
Créé en 2003, 15e édition en octobre 2018

Promoteur et producteur d'événements à Mexico, le directeur Damian Romero a été séduit par ce qu'il a vécu à Montréal en 2003. Désormais partie intégrante de son identité, il décrit son travail avec MUTEK comme « le plus puissant vecteur de passion de ma vie ».

Démographiquement l'une des villes les plus jeunes du monde, et comme le souligne Romero, « une mégapole haute en énergie, remplie de contraste et de diversité avec une architecture inspirante qui mélange le contemporain et l'historique, Mexico crée la toile de fond parfaite pour concevoir de nouvelles expériences pendant le festival. »

Au cours de la dernière décennie, la région a été témoin d’une véritable explosion de créativité de la part d'artistes mexicains travaillant dans des domaines numériques de pointe et se taillant une place à l'échelle internationale. MUTEK.MX a définitivement joué un rôle important dans la présentation, l'exportation et le développement de la scène électronique et numérique au Mexique. Alors que le festival se dirige vers son 15ème anniversaire, Romero voit le succès de la récente édition de novembre comme un prélude crucial pour consolider sa réputation et se projeter dans le futur.

Photos de MUTEK.MX 2017

Tokyo
Créé en 2016, 3e édition en novembre 2018

Dirigé par le réalisateur Shuichiro Iwanami, MUTEK.JP fut d’abord inspiré par un voyage à MUTEK.MX en 2013 et s'est ensuite concrétisé à Montréal lors de l'édition 2015.

Le Japon et Tokyo ont toujours été au cœur de l'interaction entre la musique et la technologie, ayant été un pays précurseur dans l’invention des synthétiseurs modernes et des boîtes à rythmes, mais les festivals de musique électronique en milieu urbain n'ont jusqu’à maintenant pas eu de place importante au sein de la culture.

À la recherche de formats adaptés à leurs intérêts et à leurs goûts, MUTEK offrait le type de plateforme que les organisateurs recherchaient. Et comme le souligne le chargé de projet, Maurice Ortega Jones, « il est surprenant que des tentatives similaires n'aient jamais été faites et c'est pourquoi nous avons senti que nous touchions quelque chose de sensible en tentant d’implanter MUTEK au Japon. Le Japon est encore un pays inconnu pour beaucoup de gens, et de la même manière, les japonais ont aussi des conceptions très spécifiques du monde extérieur. C'est pourquoi nous nous sommes intéressé à l’idée de faire d’une culture globale quelque chose de local et inversement faire prendre à la culture locale une expansion globale. »

Vidéo

Photos : Oscar Villanueva, Marianne Harmony Zammaria, MUTEK Argentina, Antje Larsen, strorobo.

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list