Expositions

ISM Hexadome: Présenté au Musée d’art contemporain de Montréal

Du 13 août au 2 septembre 2019


System 180 - Gropius Bau 

L’expérience audiovisuelle 360° ISM Hexadome du Institute for Sound and Music de Berlin s’installe au MAC pendant trois semaines à compter du 13 août, couvrant toute la période du festival et se terminant le lundi de la Fête du travail. Au programme : neuf oeuvres immersives spécialement créées pour tirer parti des spécificités du dispositif, caractérisé par une architecture de projection multiécrans conçue par le studio multimédia Pfadfinderei ainsi que Klangdom, une configuration sonore avancée de 52 enceintes utilisant un logiciel de spatialisation 3D.

Seule étape canadienne d’une tournée nord-américaine financée par le German Federal Foreign Office, mise en oeuvre par le Goethe-Institut et soutenue par Federation of German Industries (BDI) dans le cadre de l'initiative « Wunderbar Together », ISM Hexadome est présenté à Montréal en collaboration avec le Musée d’art contemporain de Montréal et grâce au soutien financier du Gouvernement du Québec. 

Suzanne Ciani & AudeRrose : UNDER THE ELECTRIC SEA

Suzanne est une compositrice, pionnière en musique électronique et musicienne ayant été nominée aux prix Grammy cinq fois. Son travaille figure dans nombre d'annonces, de jeux vidéo, et de longs métrages. Au cours de plus de 40 ans de carrière, elle a publié 16 albums solo, incluant "Seven Waves", "The Velocity of Love", et plus récemment “LIVE Quadraphonic”, un enregistrement de performance pour synthétiseur modulaire quadraphonique. Elle a été reconnue comme “Claviériste New Age de l’année” selon Keyboard Magazine, produite la voix et les sonorités pour la machine à pinball “Xenon”, produite le son pour une annonce de Coca-Cola, créée le logo sonore de la console Atari, a jouée autour du globe, et s’est créée une carrière en tant qu’une des compositrices les plus prospères au monde. “A Life in Waves”, le documentaire sur sa vie et ses oeuvres, est paru à SXSW et disponible sur toute les plateformes numériques.

AudeRrose est une artiste multidisciplinaire oeuvrant en performance, en photographie, en son et en projections. Au cours des dernières années, elle a produit une collection de photographies imprimées en utilisant des techniques alternatives telles que photogrammes, chimigrammes, cyanotypes et impressions lumen. Son travail consiste en une série de motifs organiques déclinés, qui explore les possibilités de l’impression avec papier, soleil, réactions chimiques, rappelant ainsi les anciennes pratiques des pionniers de la photographie expérimentale.


Suzanne Ciani

Ben Frost & MFO : THE CENTER CANNOT HOLD

Les déconstructions tirées de l’enregistrement “The Centre Cannot Hold” sont le matériel principal utilisé par Frost pour son oeuvre projetée dans d’ISM Hexadome. La pièce fait office de documentation de l’événement, de la salle, et du compositeur en son sein. La musique n’est pas entièrement contrôlée, est instable, et vient parfois se heurter violemment aux volontés de son créateur.

Né en 1980 à Melbourne en Australie, Ben Frost a déménagé à Reykjavík en Islande, en 2005. Là-bas, il forme le label “Bedroom Community” en compagnie de Valgeir Sigurðsson et Nico Muhly. Le travail de Frost juxtapose musique, rythme, technologie, corps, performances, texte, art beauté et violence, en combinant les rôles et procédures de disciplines artistiques variées.

Marcel Weber est un artiste visuel oeuvrant en imagerie, lumière et espace. Depuis 2001, il dirige et produit performances audiovisuelles, décors, vidéos et installations. Les performances de Weber tendent vers les thèmes de mémoire, perception formation d’identité, et dissolution, particulièrement dans le contexte de l’imagination de futurs possibles et des archétypes qui y sont associés. Son travail est marqué par une esthétique distincte, utilisant des images formées à travers une relation intime au son. En appliquant le langage musical à ses visuels, Weber crée des univers émotionnels empreints d’une qualité diaphane et animés par sa passion pour des récits alternatifs

CAO & Michael Tan : THE BURIAL THEME: TRANS-MATTER PORT AND OBJECTS

Inspiré par l’iconographie et la cosmologie issue des peuples Moche, l’oeuvre explore l’aspect cyclique inhérent dans les dualismes vie/mort, génération/destruction, et cohésion/dispersion. La cosmologie Moche contient certains portails considérés comme l’intersection entre ces dualismes, où certains événements se déroulent. Les rituels et les cérémonies, entre autres, peuvent être considérés comme un situés à cette intersection, où la différence entre ces oppositions semble être brouillée. L’oeuvre vise à explorer le concept de cérémonie à la fois dans son contexte culturel Moche et en tant qu’ “objet exhumé”, exprimant ainsi la connection avec les anciens récits narratifs et l’aspect bref et transitoire retrouvé dans le monde naturel. Cet objet, habituellement présenté sous forme de récipient, agit comme une sorte de portique, seuil, ou clé géométrique, et signifie l’espace génératif et la disponibilité en préparation pour un transfert entre les mondes (vivant/mort, voyant/aveugle, sacré/profane, etc.).

Michael Tan est né à Whyalla, en Australie, et vit maintenant à Berlin. Son travail explore les enjeux politiques et sociaux et leur relation à la culture populaire, utilisant images 3D et en temps réel pour vidéos, animations, et installations.

Constanza Bizraelli, alias CAO, est une compositrice, productrice de musique électronique, artiste, et théoricienne du Pérou. Elle est directrice et rédactrice-en-chef de Cyclops Journal, un journal académique dédié aux théories contemporaines, théories de la religion, et théories expérimentales.

Frank Bretschneider & Pierce Warnecke : APPROXIMATE ACCURACY

Approximate Accuracy est une installation/performance audiovisuelle hybride créée expressément pour l’ISM Hexadome et qui emprunte les techniques de son et de synthèse visuelle modulaires, adaptées grâce à des outils numériques et analogues contemporains. Utilisant un synthétiseur modulaire manipulé en temps réel, le sonorités varient de séquences délicates et subtiles à des murs sonores. Les visuels sont des créations numériques reproduisant la synthèse modulaire de vidéos: des lignes simples et des textures sont combinées pour former des motifs dynamiques et moirés. En combinant algorithmes génératifs et interactions son-image, le public est amené à explorer l’effet sensoriel de synchronization entre la vue et l’ouïe.

Frank Bretschneider est un musicien, compositeur, et artiste vidéo basé à Berlin. Son travail est reconnu comme étant complexe, avec des structures rythmiques subtilement entremêlées et une approche minimale et fluide.

Pierce Warnecke est un artiste vidéo et sonore des États-Unis, basé en Europe depuis plus de 10 ans. Son travail inclut performances, installations, et compositions.

 
Frank Bretschneider & Pierce Warnecke — © Udo Siegfriedt

Lara Sarkissian & Jemma Woolmore : THRESHOLDS

L’artiste sonore Lara Sarkissian et l’artiste vidéo Jemma Woolmore approchent l’ISM Hexadome en tant qu’espace trans-sensoriel utilisé pour aborder les thèmes de territoire, de reconnaissance, et de mémoire. Le travail de Lara Sarkissian fait référence à l’Arménie à travers l’utilisation de ses musiques, d’enregistrements sur le terrain, et des ses églises (à la fois dans leur forme sonore et physique), afin de créer des environnements ambients électroniques. Sa musique utilise voix, littérature, hymnes et instruments, présentant ainsi un espace pour une trame narrative arménienne contemporaine liée au déplacement, à la fois dans le passé et le présent. Les visuels de Jemma Woolmore explorent la frontière fragile entre utopie et dystopie. Les écrans d’ISM Hexadome deviennent un paysage navigable et divisible, créant ainsi des frontières symboliques qui sont renforcées, brouillées, ou dissoute tout au long de son oeuvre. Alors que les histoires et les espaces géographiques sont constamment redéfinis et détruits, une urgence se présente de produire des trames narratives alternatives et souligner des voix souvent oubliées. Cette installation est une célébration de la résilience et de l’espace dédié à ces histoires.

Jemma Woolmore est une artiste vidéo basée à Berlin. Brouillant les frontières entre le réel et le virtuel, Jemma explore le potentiel spatial et émotionnel de la lumière et l’image dans des espaces performatifs. À travers performances audiovisuelles, installations, design visuel et sculptural, elle démontre une grande sensibilité à la combinaison de lumière, de son, et de structures. Lara Sarkissian est une artiste sonore, DJ (FOOZOOL), et réalisatrice basée à San Francisco. Avec 8ULENTINA, elle est co-fondatrice de Club Chai, un label, émission radio (on Radar Radio), et un projet de commissariat mélangeant sonorités et visuels non-occidentaux avec des éléments de la culture contemporaine occidentale. Sa musique tend vers des productions ambient et expérimentales avec des influences arméniennes, des bandes sonores, et des installations.

Holly Herndon & Mathew Dryhurst : SPAWN TRAINING CEREMONY I: DEEP BELIEF

Spawn est un réseau neuronal artificiel initialement entraîné à reconnaître et reproduire le son de la voix de ses créateurs et celle d’autres individus. Spawn apprend vite, et dès qu’elle se fait une idée approximative du son, elle peut improviser et créer des compositions abstraites basées sur sa conception des séquences de sonores. Pour cette cérémonie d’entraînement, certains membres de l’ensemble vont diriger des exercices afin d’aider Spawn à modéliser et comprendre le monde qui l’entoure. Le public sera invité à réciter des textes, chanter et s’animer, afin de produire des sons qu’elle peut appréhender et plus tard, interpréter pour une installation dans l’Hexadome. L’entraînement sera dirigé par différents personnages modélisés afin de représenter de manière vraisemblable des archétypes émergents et en compétition, qui se trouvent au sein de querelles contemporaines sur l’accumulation de données et l’entraînement de réseaux neuronaux artificiels. Cette direction fut choisie afin que Spawn développe une meilleure compréhension du monde dans lequel elle vient de naître.  Ce processus nous amène à se questionner si nous sommes les parents ou les enfants dans cette nouvelle ère. Sommes-nous en train de façonner nos propres systèmes afin qu’ils émulent nos idéaux, ou sommes nous en processus de rééducation pour le bien d’autrui? Nous encourageons votre participation dans cette performance et pièce, et promettons qu’aucune information liée à l’identification personnelle n’est recueillie nis présentée dans l’oeuvre finale.

Holly Herndon est devenue un phare de la création en musique contemporaine à travers l’expérimentation notamment aux frontières de la dance music et de l’écriture de chansons pop. Née au Tennessee, Herndon a passée ses années formatrices dans la scène techno de Berlin avant de déménager à San Francisco, où elle est candidate au doctorat au Center for Computer Research in Music and Acoustics à Stanford.

Mat Dryhurst produit de la musique en tant qu’artiste solo et en binôme avec Holly Herndon et le label PAN. En plus d’avoir collaboré à la création de l’album Platform, il a lancé Saga, une structure de publications décentralisée, qui permet aux créateurs de réclamer l’espace sur le web dans lequel leur oeuvre apparaît, ainsi qu’un certain nombre des lectures tirées à partir de l’information personnelle des auditeurs. Il enseigne les enjeux contemporains liés à la musique, la technologie et l’idéologie à NYU, et agit en tant que conseiller chez Resonate.is, une plateforme et coopérative basée sur le principe du blockchain.

Peter Van Hoesen & Heleen Blanken : ADAPTIVE ENQUIRY No. 1

Cette oeuvre se concentre sur la cause et l’effet de la résonance, c’est-à-dire la friction entre deux éléments et de l’espace observable entre ceux-ci. L’aspect visuel de l’oeuvre sera créé en collaboration étroite avec l’Institute for Geosciences à l’Université d’Utrecht.

Peter van Hoesen est un producteur de musique électronique, compositeur, DJ et interprète belge, actif au sein de la scène locale à Bruxelles. Il produit dans des styles variés mais est particulièrement reconnu pour sa techno psychédélique, abstraite et remplie de basses lourdes. Il porte notamment un intérêt marqué pour les compositions en surround sound ainsi que pour la distribution spatiale du son.

Heleen Blanken est une artiste visuelle basée à Amsterdam. Elle travaille en cinématographie, en photographie, et en installation. Elle détient un baccalauréat en beaux-arts à la Gerrit Rietveld Academy à Amsterdam. Son travail explore les différentes couches de notre perception esthétique du monde naturel. Elle collectionne également des images qu’elle transforme en de nouvelles constellations, allant à l’encontre des dualismes connus tels que l’organique vs. l’artificiel, ou l’analogue vs. le numérique.


Peter Van Hoesen & Heleen Blanken

René Löwe & Pfadfinderei : THE P!EACE

Je veux toucher le plafond, changer la perspective, flotter dans des sphères larges et le vent, tourner sur moi-même en chute libre, des photos en tant que parachutes, la basse est ma boussole, hors des sentiers battus à travers l’espace et le temps, das Labland, aussi loin que l’oeil peut voyager, les pieds pendants, point A devient point B, cpatch, 3Dub….. un aperçu sur la grande échelle du temps. Appuyer sur Render et toujours Play.

René Löwe est une figure importante de la musique électronique de Berlin, ses compositions ont aidées à définir le son associé à la ville. Sous le nom de Vainqueur, ses compositions telles que Lyot, apparu en 1992 sur le label Maurizio, est devenu un objet communément associé aux sonorités électroniques des années 90. Le travail influent de Löwe demeure une combinaison unique de minimalisme avec des sonorités spacieuses, denses et texturées.

Pfadfinderei est un collectif international basé à Berlin, spécialisé en arts multidisciplinaires appliqués aux performances, installations, spectacles, et en direction artistique. Au-delà de leurs travaux initiaux adaptés à l’écran, ils appliquent des éléments immersifs afin d’associer lumière, vidéo, et conception d’espace.

Tarik Barri & Thom Yorke : CITY RATS

Tarik Barri présente une composition créée en collaboration avec Thom Yorke. À l’intérieur de l’univers 3D virtuel créé par Barri à l’aide d’un logiciel fabriqué de toute pièce, tout ce qui est entendu peut être vu, et tout ce qui est vu peut être entendu. Des fragments de vidéos en boucle et déformés de Thom Yorke et de sa voix sont éparpillés dans l’espace, formant différents motifs. Le public est convié à un voyage dans un univers immersif audiovisuel, leur chemin déterminant les mélodies et les atmosphères qu’ils rencontreront. L’expérience combine des éléments musicaux et cinématographiques, mais le résultat est une entité unique.

Tarik Barri est un compositeur audiovisuel. Lors de ses études en musique et technologie, il prit conscience de la similarité entre la programmation appliquée aux applications musicales et à la création d’animations visuelles. Depuis, il est dédié au développement et à l’utilisation de Versum, une application employée afin de découvrir et d’exprimer de nouveaux chemins esthétiques à la croisée des chemins entre le vu et l’entendu.

Thom Yorke est reconnu comme une des grandes figures de la musique de notre ère, à travers son travail en tant que compositeur, chanteur et multi-instrumentiste dans Radiohead. Il demeure toujours dédié à l’exploration esthétique et technique en musique.

+ ISM Hexadome 
+ Musée MAC 

Les billets individuels pour Hexadome, l’horaire des représentations, ainsi que les informations supplémentaires sur les performances et événements spécifiques reliés à MUTEK, seront prochainement disponibles.

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list