Retour sur une mémorable 18e édition

Nouvelles dates, nouvelle ère, nouvelle vivacité

7 septembre 2017
Retour sur une mémorable 18e édition

MUTEK tient à remercier tous ceux qui ont pris part à cette 18e édition du festival. Nous sommes sincèrement reconnaissants envers les artistes dont l’ingéniosité et la générosité des prestations sont l’âme du festival ; notre communauté locale et internationale de festivaliers et d’intervenants, avec leur enthousiasme, leur attention et leur expertise ; nos fidèles partenaires et collaborateurs qui soutiennent et croient en notre grand projet ; notre précieuse équipe incluant des stagiaires dévoués et des bénévoles qui consolident le tout sur le terrain. Nous nous réjouissons que le public nous ait suivi en si grand nombre dans ce changement de dates créant une synergie parfaite dans une atmosphère conviviale perçue à tous les niveaux du festival. Le changement du printemps vers la fin de l'été a également entraîné une augmentation des ventes de billets et une présence accrue de la communauté locale. En supplément du focus international sur 4 métropoles culturelles proposé cette année, le festival a  accueilli sa plus grande communauté d'artistes et de professionnels, proposant ainsi une large variété de genres artistiques et un programme discursif engagé pendant la journée.

Nous avons hâte d’être de retour l'année prochaine du 22 au 26 août pour la 19e édition !


MUTEK 2017 EN CHIFFRES

  • 43 000 entrées au festival
  • 147 artistes, impliqués dans 102 spectacles dans plus de 20 programmes différents, dont 50 prestations canadiennes, nord-américaines et mondiales
  • Présence de plus de 200 professionnels de l'industrie, promoteurs et directeurs de festivals
  • 1700 entrées lors des 25 activités gratuites de Digi Lab incluant des entrevues d’artistes, des conférences, des ateliers de formation (Derivative) et des salles de démonstration de matériel (Roland, Moog Audio et Native Instruments) ainsi que lors du Music Cities Symposium
  • 700 entrées à l'exposition gratuite Réalités Subversives à l'Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts en collaboration avec Barbican, Somerset House Studios et Milieux Institute.
  • 2 programmes diffusés en direct sur NTS Radio
  • 2 programmes présentés par Red Bull Music Academy

MENTIONS SPÉCIALES

Se targuant d’un programme parmi les plus riches de son histoire présentant de multiples scènes et un large spectre de genres sur 6 jours, la 18e édition du festival compte une myriade de représentations mémorables.

Les programmes A/VISIONS ont suscité des expériences sensorielles magiques avec le projet laser et sonore Lumière III de Robert Henke, qui a fait salle comble au Monument-National le jeudi. La première mondiale de Trois pièces avec des titres d’Alexandre Burton et Julien Roy du collectif artificiel nous a charmé avec sa sorcellerie audiovisuelle en temps réel, tandis que Michela Pelusio et sa sculpture optico-acoustique, en fibre cinétique accompagnée par les variations sonores hypnotiques de Glenn Vervliet, ont provoqué maints applaudissements de la part du public en extase.

La main mise de Daphni sur le Métropolis le mercredi soir s'est avérée un point culminant du festival avec Dan Snaith captivant la foule pendant un DJ set de 6 heures et demi. Le programme drone du jeudi soir s’est terminé avec la performance cérébrale et corporelle du maître norvégien Deathprod, qui a livré l'une des expériences les plus percutantes du festival. La nuit de techno a quant à elle transporté le public dans un torrent de puissance et d’énergie délivré par Aurora Halal suivi de Surgeon & Lady Starlight aux commandes d'un attirail de machines.

À la Société des arts technologiques le mercredi, Inter_Connect London a proposé des performances hors du commun allant de Graham Dunning créant une techno organique et instable avec ses constructions inventives sur tables tournantes, à Sculpture secouant le public avec leurs animations zootropiques sur platines piratées. La soirée de Berlin le samedi a confirmé que Marie Davidson savait charmer la foule, alors que rRoxymore a diffusé ses compositions hypnotiques et sensuelles aux sonorités techno. Dimanche, MUTEK a occupé le dôme avec notamment la première mondiale du majestueux live VoxU de Kara-Lis Coverdale. Le rez-de-chaussé s’est ensuite rempli pour la rythmique équatorienne de Nicola Cruz, mais c’est le bouillonnant Kuniyuki qui a fait chavirer les coeurs à la clôture du festival avec un savant amalgame d’échantillonnages en direct.

Sur le plan expérimental, les artistes du Royaume-Uni présentés dans les programmes NTS ont secoué les attentes, avec notamment les inflections électro-acoustiques de Beatrice Dillon et les performances vibrantes et viscérales de Space Afrika et Helm dont on parlera sans doute encore longtemps.

La scène extérieure gratuite présentée par le 375e anniversaire de Montréal nous a fait voyager autour du globe et des genres avec les performances de Bambooman et Reginald Omas Mamode IV, fiers représentants de la colorée scène londonienne, du mexicain Borchi qui a su déchaîner l’audience avec ses rythmes latins, du barcelonais JMII ainsi que des berlinois N.M.O. et Lotic nous offrant des prestations scéniques agitées. Nous avons également assisté à de remarquables performances d’artistes locaux tels que revlux, Van Did et Pelada.


MUTEK DANS LA PRESSE

"A week-long trip into drone and techno at MUTEK Montréal 2017."
FACT
30.08.17

"MUTEK 2017: Five Key Performances"
Resident Advisor
30.08.17

"Une édition truffée de belles découvertes" 
La Presse
28.08.2017

"Voyager au son de Filastine et Nova"
Huffpost Québec
26.08.2017

"One Montréal Festival's dedication to sound throws the rest in sharp relief"
NPR Music
25.08.17     

"Les esprits créatifs à MUTEK"
Metro
25.08.17  

"Space Afrika et Africaine 808 font vibrer MUTEK de leurs sons africains"
Le Devoir
25.08.17  

"Série Inter_Connect : Mexico electro"
La Presse
24.08.17

"Sarah Davachi la dompteuse de sons, à MUTEK"
Le Devoir
24.08.17

"Le Festival MUTEK atteint sa majorité"
Journal de Montréal
22.08.17

"MUTEK : Six soirs, six trajectoires"
La Presse
21.08.17

"À MUTEK, la danse de la mobilisation avec le collectif mexicain NAAFI"
Le Devoir
19.08.17

"MUTEK : Les découvertes"
Voir
14.08.17


MUTEK 2017 en photos

Revivez le festival en vidéos

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list