Première série d’artistes dévoilée

Caterina Barbieri, Lanark Artefax, Clap! Clap!, Chloé, DJ Python, Moomin, Equiknoxx, Dasha Rush & Lars Hemmerling, Robin Fox et plus encore !

26 avril 2018
Première série d’artistes dévoilée

Chevauchant la fin de l’été et la rentrée automnale, MUTEK investira une fois de plus le Quartier des spectacles pour une 19e édition qui se tiendra du 22 au 26 août. Depuis ses débuts, le festival accorde la priorité aux prestations live de musique électronique et audiovisuelles, soulignant l’instantanéité et l’ingéniosité des pratiques artistiques contemporaines auxquelles se fusionne la technologie. Cette édition mettra également l’accent sur la place des femmes dans les arts numériques et la musique électronique avec une forte représentation d’artistes féminines sur scène ainsi qu’un symposium de deux jours explorant cette thématique. Reconnu pour sa rigueur artistique et son approche curatoriale s’illustrant par des prestations de qualité, s’inspirant autant des talents internationaux que locaux et visant toujours à offrir révélations et découvertes aux festivaliers, MUTEK Montréal continue d’œuvrer dans un esprit communautaire et à l’échelle humaine. En route vers son 20e anniversaire l’an prochain, cette année le festival propose une fois de plus une expérience unique et distincte insufflée par cette première annonce d’artistes, et d’autres à venir :

Aleksi Perälä (FI/UK) Akiko Kiyama (JP) Caterina Barbieri (IT) Chagall (UK) Chloé (FR) Clap! Clap! (IT) Cora Novoa (ES) dj. flugvél og geimskip (IS) DJ Python (US) Edna King (CA) Errorsmith (DE) Equiknoxx (JM) JASSS (ES) Kirke Karja (EE) LADA (Dasha Rush & Lars Hemmerling) (RU+DE) Lanark Artefax (UK) Lawrence English (AU) Machine Woman (UK/DE) Messier & YRO (CA+FR) Moomin (DE) Push 1 stop & Wiklow (CA) Pye Corner Audio (UK) RAMZi (CA) Robin Fox (AU) Steevio & Suzybee (UK) TMRW (SE) Tolouse Low Trax (DE) Yagya (IS)
 

Faits saillants de la programmation

Premières et exclusivités

Avec une panoplie de salles à proximité les unes des autres, formant un circuit incitant les festivaliers à découvrir l’ensemble la programmation, cette édition présente un nombre considérable d’exclusivités et de premières d’une grande variété d’artistes internationaux, représentant près d’une douzaine de nationalités.

Aleksi Perälä, l’artiste anciennement connu sous le nom Ovuca, offrira à MUTEK ses sons mystiques et galactiques, créés entièrement avec l’appareil de micro-intervalle Colundi Sequence qu’il a inventé; étoile montante du synthé modulaire; l’Italienne Caterina Barbieri fera ses débuts au Canada; l’Australien Lawrence English livrera ses compositions surchargées et empreintes d’émotions; l’irrévérencieuse styliste de la tech house Machine Woman nous plongera dans ses implicites récits musicaux; l’artiste écossais de formation classique Lanark Artefax assemblera ses arrangements modifiés et ses airs de chorale dans des trames IDM et une éblouissante présentation audiovisuelle; le reggaeton rencontrera la deep house pendant la prestation de l’Américain DJ Python; l’artiste britannique Pye Corner Audio déploiera sa musique électronique « hantologique » aux tonalités souvent acidulées et au penchant cinématographique; le producteur allemand chouchou Moomin offrira en première sa prestation de house chargée d’émotion, créée à l’aide de samples entrecoupés; les fondateurs du festival gallois Freerotation Steevio & Suzybee feront leur première apparition nord-américaine au cours de laquelle ils improviseront une performance musicale agrémentée d’animations à tendance psychédélique, dessinées à la main; l’habile électronique de l’espagnole JASSS qui vogue entre le design sonore et les sonorités club; la Japonaise au style minimaliste Akiko Kiyama sera à MUTEK pour la première fois afin de présenter son personnage électronique expérimental; Tolouse Low Trax, l’alter ego de Detlef Weinrich, membre de Kreidler, lancera son collage-funk lent, singulier et minimaliste; un vent islandais soufflera sur la dub techno immersive de Yagya; les Jamaïcains dancehall Equiknoxx et leur twist reggae partageront la scène avec la chanteuse Shanique Marie lors de la soirée d’ouverture; l’Italien Clap! Clap! fera sensation avec ses joyeux rythmes du monde dotés d’une savante touche de jazz et de sons collectés de part et d’autre; et la Torontoise Edna King, à la fois grandiose et délicate, offrira sa musique techno planante aux tonalités basses.


Equiknoxx partageront la scène avec la chanteuse Shanique Marie lors de la soirée d’ouverture ! (Photo Jik Reuben)

Les anciens

Le festival, connu comme un espace de découverte, est également un lieu de soutien au travail constant d’artistes établis et prolifiques de la musique électronique et de la création numérique.

Le savant fou de la synesthésie et de l’audiovisuel Robin Fox sera de retour au festival pour présenter son plus récent spectacle laser Single Origin lors d’un A/Visions; l’artiste local Martin Messier ainsi que le Français YRO offriront la première nord-américaine de ASHES, une nouvelle œuvre qui explore la dramaturgie et la cinématographie dans l’œil du microscope. La Montréalaise Cadie Desbiens, alias Push 1 Stop, collaborera avec l’artiste Wiklow, pour livrer Membrane, une performance algorithmique de matières transparentes, une œuvre générative combinant l’installation à la prestation en live.

Dasha Rush en sera à sa troisième visite, cette fois pour LADA, son projet techno de longue haleine, projeté sur grand écran, créé avec Lars Hemmerling, dont la présentation est prévue dans une grande salle au cours du week-end; Errorsmith—qui vient tout juste de lancer son premier album en 13 ans—a offert sa dernière performance à MUTEK en 2004 et présentera son nouveau matériel; 10 ans après sa dernière apparition au festival, la productrice française Chloé présentera son plus récent live set accompagné de ses visuels; et c’est un peu comme un retour aux sources pour RAMZi, la Montréalaise d’origine ayant élu domicile à Berlin, qui travaille au peaufinage de son curieux amalgame de rythmes doux, de chants modifiés et d’autres éléments à la fois fantastiques et troublants.

En savoir plus sur les artistes.


Push 1 stop & Wiklow — Membrane (photo Sébastien Roy)

Keychange : Renforcer la places des femmes dans les arts numériques et la musique électronique

Un projet qui s’étend sur 3 continents et qui compte sur la participation de festivals en Europe, au Royaume-Uni et en Amérique latine est au cœur de l’édition de cette année. Il vise un impact durable sur la parité hommes-femmes et des occasions de visibilité pour ces dernières. La contribution de MUTEK au projet Keychange se traduit par un symposium de deux jours débutant une journée avant les festivités officielles, soit le mardi 21 août. Alors que la programmation comprendra des projets menés par des femmes du Mexique, de l’Argentine, du Canada et du Royaume-Uni, cette première annonce met l’accent sur la cohorte européenne d’artistes de Keychange : la chercheuse et artiste britannique Chagall et son instrumentation gestuelle, l’expérimentatrice espagnole Cora Novoa, la loufoque et espiègle du synthé, l’Islandaise dj. flugvél og geimskip, l’Estonienne Kirke Karja et son avant-garde jazz ainsi que la Suédoise TMRW et le son hypnotisant de sa batterie électronique. Plus de détails et d’artistes seront annoncés dans les semaines à venir.

En savoir plus sur le projet Keychange.


Cora Novoa

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list