Plus de 40 artistes s'ajoutent à la 19e édition

Honey Dijon, Kenny Larkin, Acid Pauli & plus

12 juin 2018
Plus de 40 artistes s'ajoutent à la 19e édition

Une deuxième série de performances s'ajoutent à une programmation déjà exceptionnelle. N'attendez plus pour réserver votre semaine du 22 au 26 août, cette édition s'annonce mémorable !

Acid Pauli (DE) / Anabasine (CA/QC) / Analog Tara (US) / Anthony Linell (Abdulla Rashim) (SE) / Canhota (CA/QC) / Charlotte Bendiks (NO) / Christian Carrière (CA/QC) / CMD (CA/QC) / CNDSD & Iván Abreu (MX) / Data Slum (CA/QC) / Debit (MX) / DeepChord (US) / DJ Lag (ZA) / DJ Voilà (CA/QC) / dull (FR/CA/QC) / Echo Beach (CA) / Fake Electronics & Line Katcho (CA/QC) / Falaises (CA/QC) / Felicia Lush & Ionsea — Homing Identities (CA/QC) / Félix-Antoine Morin (CA/QC) / Herman Kolgen — ISOTOPP (CA/QC) / Highbloom & Rémillard (CA/QC) / Honey Dijon (US) / Interspecifics — Speculative Communications (MX) / Jaclyn Kendall (CA/QC) / Kenny Larkin (US) / Line Katcho — Immortelle (CA/QC) / Marija Bozinovska Jones (UK) / Metaritmos (CA/QC) / Myriam Boucher — Phases (CA/QC) / punctï — Potentiometer (CA/QC) / Rêves Sonores & Lilith — Crépuscule (FR/CA/QC) / Sabrina Ratté — Machine for Living (CA/QC) / Shorelights (US/CA) / Solitary Dancer (CA/QC) / Tundra — Nomad (RU) / Venus Ex Machina (UK) / Vigliensoni (CL/CA/QC) / x/o (CA)

Ces noms s’ajoutent à ceux annoncés précédemment :

Aleksi Perälä (FI/UK) / Akiko Kiyama (JP) / Caterina Barbieri (IT) / Chagall (UK) / Chloé (FR) / Clap! Clap! (IT) / Cora Novoa (ES) / dj. flugvél og geimskip (IS) / DJ Python (US) / Edna King (CA) / Errorsmith (DE) / Equiknoxx (JM) / JASSS (ES) / Kirke Karja (EE) / LADA (Dasha Rush & Lars Hemmerling) (RU+DE) / Lanark Artefax (UK) / Lawrence English (AU) / Machine Woman (UK/DE) / Messier & YRO (CA+FR) / Moomin (DE) / Push 1 stop & Wiklow (CA) / Pye Corner Audio (UK) / RAMZi (CA) / Robin Fox (AU) / Steevio & Suzybee (UK) / TMRW (SE) / Tolouse Low Trax (DE) / Yagya (IS)

Consultez l'horaire

Billets individuels maintenant en vente !

Programmation en salle

La Société des arts technologiques (SAT) accueillera, de mercredi à dimanche, la série des Nocturnes. Créée pour promouvoir un panorama de styles et d’œuvres singulier, chaque soirée révèlera un genre distinct.

Nocturne 1

La soirée d’ouverture du 22 août donnera le coup d’envoi à un voyage sonore autour des rythmes du monde avec le Sud-Africain DJ Lag, une figure du gqom, style développé dans les Townships exploitant une obscure viscéralité au service d'une musique house brute et minimaliste. Le montréalais d’origine chilienne Vigliensoni démarrera la soirée avec sa musique contagieuse, latinisée, presque pop — se joignant à Clap! Clap! et Equinoxx, précédemment annoncés, pour un périple autour du monde.

Nocturne 2 présenté en collaboration avec Resident Advisor

Jeudi soir se veut une vitrine pour l’expérimentation contemporaine, la complexité des tonalités et le potentiel musical de la composition électronique. Après les prestations immersives et touchantes de Caterina Barbieri et de Lawrence English suivi de l’œuvre sonore en boucle, sur console sans canaux d'entrées et diffusée des quatre coins de la salle de Christian Carrière, la soirée se clôturera par le long périple dub envoûtant de DeepChord.

Nocturne 3

Les choses prendront une autre tournure le vendredi avec des prestations aux penchants rythmiques psychédéliques suscitant d’étranges sensations. L’artiste locale Canhota apportera sa touche de bizarreries à une affiche composée de RAMZi, Tolouse Low Trax, Machine Woman et Errorsmith.

Nocturne 4

Des accents industriels et une atmosphère cinématique traceront le parcours hétéroclite du samedi. Artiste montréalais reconnu, Jesse Morrison additionnera les environnements visuels kaléidoscopiques de Line Katcho à ses expériences modulaires en tant que Fake Electronics, et Solitary Dancer apportera sa mystérieuse théâtralité influencée par la technologie à la liste déjà impressionnante des personnalités uniques que sont JASSS, Pye Corner Audio et Lanark Artefax.

Nocturne 5

Le festival redescendra graduellement sur terre dimanche dans la salle principale et sous le dôme de la SAT. La soirée de clôture se voulant toujours aussi chaleureuse que joyeuse, elle terminera en beauté 5 jours de stimulation de l’esprit et des sens. Dans la grande salle du rez-de-chaussée, l'événement débutera par les paysages sonores ambient de Shorelights, un trio mettant en vedette les membres du collectif nospectacle de Windsor ainsi que Rod Modell plus connu sous le nom de DeepChord dans un hommage audiovisuel aux Grands Lacs. Yagya, Moomin et Steevio & Suzybee prendront le relais pour mener à bien la soirée.

L’espace Satosphère proposera une prestation atmosphérique et enivrante d’Acid Pauli, suivie d'abord d’une performance cinétique et entraînante de la productrice norvégienne associée à Cómeme Records, Charlotte Bendiks, puis de l'improbable rencontre entre l’électroacoustique groovy et la musique house avec Simon Choini en tant que DJ Voilà. Pour conclure, Acid Pauli reviendra pour un DJ set électrique.

Série Métropolis à MTELUS

La série Métropolis, ayant lieu au nouvellement rebaptisée MTELUS vendredi et samedi, misera sur l’acoustique des grandes salles, et mettra de l’avant les tendances actuelles en techno et house avec des artistes de renom.   

Métropolis 1

Comme ce fut le cas lors des précédentes éditions, vendredi est réservé aux branches raréfiées et physiques de la techno. Anthony Linell, aussi connu sous le nom d’Abdulla Rashim, exécutera son inquiétante musique drone se déployant en paysages rythmiques grand écran pour se joindre aux artistes débordants de styles technoïdes entraînants tels que Edna King, Aleksi Perälä, Dasha Rush et Lars Hemmerling en tant que LADA.

Le festival investira également la salle Savoy, un endroit intime qui crée son propre continuum d’espace-temps et propose un contraste avec le colossal programme ayant lieu dans la grande salle du bas. La house frémissante et délicate de dull, une aventure A/V avec Felicia Lush (Alicia Hush) et son partenaire visuel Ionsea, les rythmes chamboulés et marginaux de l'expérimentale Aalko, le nouveau pseudo pour Akiko Kiyama, et les grooves acidulés de Anabasine y éliront domicile.

Métropolis 2

Le samedi s’étendant jusqu’à 6h le lendemain matin constitue le point culminant du festival et aura cette année une saveur groovy. Jean-Patrice Remillard, alias Pheek, présentera pour la première fois sa collaboration tech minimale au penchant jazz avec le saxophoniste Bryan Highbloom, préparant la scène pour Chloé, DJ Python, la house futuriste portant la signature de Détroit de Kenny Larkin et les sélections délirantes de Honey Dijon aux tables tournantes jusqu’au lever du jour.

Le Savoy accueillera, entre autres, les rythmes tranchants de Jaclyn Kendall, la dub techno de CMD et l’esthétique basse et post-trap sombre de Debit du collectif NAAFI.

Série A/Visions à la salle Ludger-Duvernay du Monument-National

La série phare du festival, présentant des prestations audiovisuelles avant-gardistes remarquables et ingénieuses, occupera encore une fois la plus vieille salle de spectacle du Canada, la féérique salle Ludger-Duvernay, où l’art contemporain et la technologie se mêlent à l’atmosphère du siècle dernier.

A/Visions 1

Le vendredi soir accueillera la première mondiale des russes Tundra, artistes A/V magiciens de l’installation, présentant Nomad, une toute nouvelle œuvre combinant leur sens exceptionnel de la scénographie et la projection à leurs extraordinaires techniques d’éclairage et de lasers. Martin Messier et le créateur français YRO présenteront la première nord-américaine d’ASHES, une pièce de théâtre mettant en vedette des microscopes, de la projection à grande échelle et le thème du feu. Line Katcho, artiste A/V locale montante, fera sa première apparition à MUTEK avec Immortelle, une pièce qui explore la mutabilité et la transformation.

A/Visions 2

Le samedi, le maître du multimédia et savant fou Herman Kolgen proposera la première nord-américaine d’ISOTOPP — le résultat de sa résidence au Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL), le centre de recherche en physique nucléaire français —, un récit en noir et blanc fondé sur l’abstraction moléculaire et le transfert d’énergie. Falaises, un trio représentant la riche scène créative A/V québécoise, travaille la fusion hallucinatoire de la lumière et du son et présentera son audacieuse création à MUTEK pour la première fois. Le virtuose australien du laser synesthétique Robin Fox dévoilera Single Origin pour la première fois en Amérique du Nord. Il s’agit de sa plus récente recherche sur le rayon de lumière et son indissociable relation au son.

Play, la série gratuite au Studio Hydro-Québec du Monument-National

Simultanément aux Nocturnes de la SAT de mercredi à samedi, dans l’immaculée configuration de la ‘black box’ du Studio Hydro-Québec, se tiendra la programmation Play qui mettra en lumière des créations avant-gardistes et émergentes, illustrant l’ingéniosité audiovisuelle, le codage en direct, le noise, le drone, des présentations situationnistes, de la pop excentrique et des virées rythmiques insoupçonnées. Cette série est offerte GRATUITEMENT. 

 

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list