Moritz von Oswald

Moritz von Oswald (DE)

PREMIÈRE CANADIENNE  

Sans aucun doute une véritable légende de la musique électronique, c’est à Moritz von Oswald que l’on attribue le changement de direction pris par la techno dans les années 90 vers le son plus minimaliste et « dubby » qu’on lui connaît aujourd’hui. C’est à la tête de labels comme Basic Channel, Chain Reaction et Burial Mix qu’il travaille à la construction d’un petit catalogue – dont l’influence sera inversement proportionnelle à la taille – de simples qu’il cosigne avec son collègue Mark Ernestus (sous les pseudonymes Basic Channel, Rhythm & Sound et Maurizio, entre autres) ainsi qu’une foule de producteurs alors inconnus tels que Vladislav Delay, Monolake, Substance, Vainqueur et Porter Ricks. C’est à la tête du Moritz von Oswald Trio qu’il se présente cette année à MUTEK en compagnie de Max Loderbauer (nsi, Sun Electric) et de Sasu Ripatti (Vladislav Delay) à la batterie. Le trio livre une performance profondément organique qui, en fusionnant lexique jazz et effets dub, produit des paysages sonores fascinants, improvisés pour la plupart, et qui rendent chaque prestation du Moritz von Oswald Trio différente de la précédente.

NOCTURNE 1
MUTEK 2016, montreal

Musée d'art contemporain de Montréal (MAC) - Salle Principale
01/06/2016

QUI : Le producteur, ingénieur et DJ berlinois (Basic Channel, Maurizio and The Moritz Oswald Trio, Rhythm & Sound, Borderland)
STYLE : Touches minimalistes de reggae, dub, jazz, classique et techno
NOUVEAUTÉS : En tant que Borderland : Transport (2016), Riod (2016); en tant que Moritz Von Oswald Trio : Sounding Lines (2015)
LABELS : Basic Channel, Chain Reaction, Honest Jon’s, Tresor, Deutsche Grammophon
PLUS : Ses nombreuses collaborations avec ses comparses Mark Ernestus, Carl Craig, Max Loderbauer, Vladislav Delay, Juan Atkins, Francesco Tristano et Paul St. Hilaire transcendent les genres
MUTEKs : Avec Rhythm & Sound: 2007; avec Moritz Von Oswald Trio : 2010; avec Borderland, 2013

Véritable pilier de la techno allemande, et l’un des artistes les plus influents après Kraftwerk de par son approche diversifiée de la musique électronique contemporaine, Von Oswald va au-delà de la musique pour pénétrer la physique même du son. La marque unique qu’il a développée en tant que producteur chez Dubplates & Mastering continue de définir la techno berlinoise, le dub et ses nombreuses variations avec ses basses fréquences trépidantes, sa compression stéréo panoramique et ses mélodies dansantes. Son sens musical lui a permis de développer un style à la croisée de l’expérimentation électronique, du jazz et de la musique classique.

Ce natif de Hambourg a d’abord rejoint dans les années 1980 la nouvelle vague allemande, un mouvement issu de l’avant garde, du dadaïsme, de l’électro pop et du punk dans le groupe Palais Schaumburg qui comptait notamment d’autres noms de la musique électronique allemande : Thomas Felhmann, Holger Hiller et F.M. Einheit. Installé ensuite à Berlin, il créé le duo de production et label Basic Channel avec Mark Ernestus (qui a lancé la boutique et entreprise de distribution Hard Wax), et donne le ton avec une techno dub aux mélangeant influences jamaïcaines et sonorités de Chicago et Détroit. Les nombreuses incarnations de Von Oswald l’ont mené à des incursions dans le jazz électronique expérimental, la musique classique et même le reggae. Créateur prolifique et infatigable, Von Oswald continue à surprendre par son œuvre en constante évolution et reste encore aujourd’hui une référence de la musique électronique.

Cet habitué de MUTEK depuis plusieurs années sera de la soirée d’ouverture de la 17e édition avec un set de DJ où il offrira ses choix pointus et éclairés.

Nocturne 5
MUTEK 2010, montreal

Société des arts technologiques [SAT]
06/06/2010

PREMIÈRE CANADIENNE  

Sans aucun doute une véritable légende de la musique électronique, c’est à Moritz von Oswald que l’on attribue le changement de direction pris par la techno dans les années 90 vers le son plus minimaliste et « dubby » qu’on lui connaît aujourd’hui. C’est à la tête de labels comme Basic Channel, Chain Reaction et Burial Mix qu’il travaille à la construction d’un petit catalogue – dont l’influence sera inversement proportionnelle à la taille – de simples qu’il cosigne avec son collègue Mark Ernestus (sous les pseudonymes Basic Channel, Rhythm & Sound et Maurizio, entre autres) ainsi qu’une foule de producteurs alors inconnus tels que Vladislav Delay, Monolake, Substance, Vainqueur et Porter Ricks. C’est à la tête du Moritz von Oswald Trio qu’il se présente cette année à MUTEK en compagnie de Max Loderbauer (nsi, Sun Electric) et de Sasu Ripatti (Vladislav Delay) à la batterie. Le trio livre une performance profondément organique qui, en fusionnant lexique jazz et effets dub, produit des paysages sonores fascinants, improvisés pour la plupart, et qui rendent chaque prestation du Moritz von Oswald Trio différente de la précédente.

Other performances

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list