Powell

NOCTURNE 4
MUTEK 2016, montreal

Musée d'art contemporain de Montréal (MAC) - Salle Principale
04/06/2016

QUI : Le producteur londonien et patron de Diagonal, Oscar David Benjamin Powell
STYLE : Techno épurée, fréquences industrielles, fuzz no-wave et rythmes puissants
NOUVEAUTÉS : Insomniac 12” (2015), Sylvester Stallone 12” (2015)
LABELS : Diagonal, XL Recordings, Death of Rave, Liberation Technologies
PLUS : Il est à la tête d’un projet nommé Hot Shotz avec Lorenzo Senni

Powell sert à son public une techno punk déjantée aux rythmes dangereux et sales. C’est le son qui l’anime, tant celui qu’il publie en son nom sur son propre label que celui des autres artistes qu’il signe. En 2011, lorsqu’il s’est fait connaître, son style épuré aux riffs no wave, aux éclats vocaux et au grooves troublants a suscité beaucoup d’enthousiasme autour de son approche dansante complètement nouvelle. Ce n’est donc pas un hasard si Powell s’intéresse au concept de « musique club » et qu’il produit et présente des performances de DJ avec une ferveur provocatrice.

À l’adolescence, le drum'n'bass a été une véritable révélation pour l'artiste, faisant naître sa fascination pour la musique et le nightlife. Le dubstep a suivi, lui ouvrant les portes du noise, de l’électronique expérimentale et la précision numérique de Raster-Norton. Powell cite le punk avant-gardiste de Suicide comme élément déclencheur de son propre style. Ses albums, ainsi que ceux de ses mentors, Russel Haswell, Shit & Shine et Not Waving, ont défini l’esthétique du label Diagonal. Enregistrés sur XL Recordings, ses plus récents EPs, au son toujours aussi inflexible, lui ont permis d’être découvert par un public beaucoup plus vaste et d’établir ses propres codes sonores.

Plus récemment, il est passé de la création musicale et des sets de DJ aux performances lives construites autour de ses propres compositions. Cette mutation est liée aux mêmes raisons qui le poussent à vouloir faire danser le public et offrir une musique exaltante, intense et surprenante pour le corps. C’est à MUTEK que Powell fera ses débuts en Amérique du Nord, après une série de spectacles où il s’est fait découvrir en Europe.

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list