Julia Kent

Julia Kent (CA/US)

Julia Kent is a Canadian-born, New York City-based cellist and composer. She has written music for film, theatre, and dance, has released four records of looped cello and electronics, and has toured as a solo artist throughout North America and Europe, including appearances at Primavera Sound in Barcelona, the Meltdown festival in London, the Reeperbahn festival in Hamburg, and the Unsound festival in New York City. Her most recent solo record, Asperities, was released by the Leaf label in October 2015.

On Asperities:

"Darkly evocative" - Mojo

"The finesse and dexterity of these compositions makes "Asperities" her most complete record to date. Essential.” -Drowned in Sound

“A masterclass in tonal diversity, expressionist narrative and finespun drama… Recommended without reservation, Asperities is an edifying and invigorating spectacle." - The Skinny

"Asperities is Julia Kent’s most mesmerizing album. Every moment is shot through with tones that entrance and moods that transfix.” - The Out Door

"This is a cinematic journey, meticulously sculpted to keep you on the edge.” - Headphone Commute

"Accessible yet deep...Her new album offers a mix of pensive, emotional tunes and the stringed equivalent of bangers.” - A Closer Listen

“Julia's fully devoted to the exploration of the relationship between emotive cello-generated constructions and electronic manipulation. Her new record demonstrates brilliantly how fruitful, fascinating and effective this relationship can be” - Igloo Music


More information at: www.juliakent.com

NOCTURNE 5
MUTEK 2016, montreal

Musée d'art contemporain de Montréal (MAC) - Salle Principale
05/06/2016

QUI : Julia Kent, compositrice et violoncelliste originaire de Vancouver désormais installée à New-York
STYLE : Boucles de violoncelle, électronique, sons du réel
NOUVEAUTÉS : Asperities (2015)
LABELS : Leaf, Important
PLUS : Le réalisateur récompensé par un Oscar Paolo Sorrentino a utilisé son morceau « Gardermoen » dans son film This Must Be The Place.

Naviguant entre musique acoustique et électronique, Julia Kent utilise son violoncelle pour construire des boucles mélodiques et texturales donnant la matière de ses morceaux expressifs, bandes originales du cinéma de l'âme. Originaire de Vancouver mais installée à New-York depuis déjà presque deux décennies, Kent évolue dans différents cercles, de la pop au cinéma, en passant par l'art-rock, le théâtre et la danse. Elle a joué et arrangé des morceaux pour The Swans, Rufus Wainwright, Norah Jones, William Parker, Barbara Morgenstren, Jarboe et de nombreux autres. La liste de ses réalisations en cinéma, en théâtre et en danse est également très longue.

De son propre aveu installée dans une relation trouble avec son instrument, Kent a arrêté de jouer du violoncelle pendant deux ans après la fin de sa formation à l'école de musique. Elle a finalement joint un groupe de pop gothique appelé Rasputina – un trio de violoncellistes – mettant cet instrument au centre de l'attention. Musicienne de studio prolifique, membre du groupe majeur Antony and the Johnsons, elle continue par ailleurs, à travers ses quatre albums solo et ses performances live, de donner au violoncelle un rôle tout particulier et important. Grâce à un ensemble de pédales, d'équipements électroniques, et d'enregistrements de terrain, Kent crée des ambiances méditatives et émotionnelles, souvent inspirées par des ressentis personnels. Emballée par la grande variété offerte par les sons électroniques et par le contrôle qu'elle peut exercer sur l'ensemble de ses enregistrements, elle a au fil du temps développé un style unique, associant en harmonie sons organiques et synthétiques, fidèle aux sentiments qu'elle souhaite exprimer. Pour son dernier album, Asperities, elle a invité Rafael Anton Irisarri à la mastérisation, marquant une fois de plus l'intérêt qu'elle porte à la musique électronique instrumentale. Conceptuellement et émotionnellement, la musique sert pour elle à répondre au conflit : interne, personnel et global.

À l'aise dans de nombreuses branches musicales, et artiste confirmée, c'est cependant la première fois que Julia Kent jouera à MUTEK. Elle prépare pour l'occasion une performance bousculante et profonde autour de son travail instrumental.

PANEL: Interstitial Song: Between Bodies, Strings, Air and Electronics
MUTEK 2016, montreal

Espace D
04/06/2016

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list