Peder Mannerfelt

Peder Mannerfelt (SE)

Peder Mannerfelt has served for the last decade as one of Sweden’s leading electronic artists.
He’s collaborated under the pseudonym The Subliminal Kid with musicians such as Fever Ray, Blonde Redhead and Glasser and remixed the likes of Massive Attack, Lykke Li and Bat for Lashes. In recent years the proli fic artist has released three studio albums as part of the
experimental classical duo, Roll The Dice. In 2013 Mannerfelt unveiled a new solo direction under his given name, with EPs ‘Come Closer’ and ‘Stockholm Recorded’ via We Can Elude Control. These were followed in 2014 by the succinctly titled ‘I’ and ‘II’ as well as a split EP on Stockholm Ltd with label boss Pär Grindvik. In 2014 Mannerfelt unleashed his debut LP ‘Lines Describing Circles’, a ten track album that was met with approbation by the likes of Juno Plus and Fact Magazine.
Alongside his burgeoning new artistic identity came a unique new Live PA, a machine-driven tour
de force that he’s since performed at events worldwide, including Berlin’s Atonal and CTM festivals and Bunker in New York.
2014 also witnessed the birth of his label, Peder Mannerfelt Produktion; a channel established by Mannerfelt as a vehicle for his revised production focus.
Peder Mannerfelt is veteran producer and a singular artist, one at the inaugural stage of a renewed and blossoming solo career.

EXPÉRIENCE 3
MUTEK 2016, montreal

Parterre du Quartier des spectacles
04/06/2016

QUI : Le producteur suédois Peder Mannerfelt, alias Subliminal Kid, également membre du duo de musique électronique analogue Roll the Dice
STYLE : Techno minimale axée sur le groove, compositions cinématographiques pointues et exploration sonore
NOUVEAUTÉS : Controlling Body (2016), III EP (2015), Variation EP (2015), The Swedish Congo Record (2015)
LABELS : Ultimate Hits, Archives Intérieures, Digitalis Recordings, Stockholm Ltd, Peder Mannerfelt Produktion
PLUS : A collaboré avec Fever Ray, Blonde Redhead et Glasser, et a remixé des pièces de Massive Attack, Lykke Li et Bat for Lashes. Il a produit récemment des sets de DJ pour le magasine FACT et le spectacle underground londonien Electronic Explorations.
MUTEK : Montréal 2012 en tant que Roll the Dice

Entre grooves poly-rythmiques, techno minimaliste et expérimentations sonores sur synthés modulaires, la musique de Peder Mannerfelt évolue au diapason des nouvelles technologies. Guitariste punk dans sa jeunesse, Mannerfelt prend rapidement le virage électronique en travaillant sur un premier projet techno-house, The Subliminal Kid, et forme peu de temps après le duo Roll the Dice avec son acolyte Malcolm Pardon (ingénieur du son, mais aussi auteur de chansons pop, compositeur de musique de film et d’émissions de télévision et membre du groupe Kinky Machine). Véritable virage créatif pour Mannerfelt, Roll the Dice mise davantage sur l’électronique analogue et l’expérimental ambiant. En partie improvisée, la musique du duo rappelle celle des films de suspense, minimale et évocatrice.

En 2012, Mannerfelt entreprend une carrière solo sous son propre nom et propulse sa techno épurée vers d’autres dimensions en se lançant dans une aventure qui l’amène à surfer sur le dark drone et à signer ses premiers EP avec le label We Can Elude Control. C’est en 2014 qu’il fonde son label éponyme, Peder Mannerfelt Produktion, et qu’il lance ses deux premiers EP, ainsi que celui de Klara Lewis, à titre de producteur. En 2015, inspiré par des enregistrements de musique congolaise des années 1930, Mannerfelt explore de nouvelles avenues plus organiques avec un album long intitulé The Swedish Congo Record, axant la conception de ses nombreuses pièces sur sa propre instrumentation plutôt sur des échantillons, façonnant des rythmes lo-fi déjantés et reproduisant des voix à l’aide de tonalités soutirées à son synthétiseur. Il parvient à la même étrangeté dans son plus récent projet, donnant cette fois-ci à ses compositions une note plus optimiste en intégrant des boucles de synthé ponctuées d’intervalles aux accents métalliques.

Après avoir présenté plusieurs sets dans le cadre des festivals berlinois Atonal et CTM, Mannerfelt se consacre actuellement à la préparation d’un nouvel album mettant à l’honneur les performances vocales inventives de Glasser, architecte incontournable de la pop électronique. Il présentera à MUTEK un tout nouveau spectacle audiovisuel, en live et avec ses machines. Il célèbrera la venue de l’été lors d’un set de DJ aux sonorités techno, pop-électro et électroacoustique expérimental à l’extérieur sur le Parterre.

Sa performance s’inscrit dans le cadre de la plateforme SHAPE pour l’innovation musicale et l’art audiovisuel du programme Europe Créative.

  

NOCTURNE 2
MUTEK 2016, montreal

Musée d'art contemporain de Montréal (MAC) - Salle BWR
03/06/2016

QUI : Le producteur suédois Peder Mannerfelt, alias Subliminal Kid, également membre du duo de musique électronique analogue Roll the Dice
STYLE : Techno minimale axée sur le groove, compositions cinématiques pointues et exploration sonore
NOUVEAUTÉS : Controlling Body (2016), III EP (2015), Variation EP (2015), The Swedish Congo Record (2015)
LABELS : Ultimate Hits, Archives Intérieures, Digitalis Recordings, Stockholm Ltd, Peder Mannerfelt Produktion
PLUS : A collaboré avec Fever Ray, Blonde Redhead et Glasser, et a remixé des pièces de Massive Attack, Lykke Li et Bat for Lashes
MUTEK : Montréal 2012 avec Roll the Dice

Entre grooves polyrythmiques, techno minimaliste et expérimentations sonores sur synthés modulaires, la musique de Peder Mannerfelt évolue au diapason des nouvelles technologies. Guitariste punk dans sa jeunesse, Mannerfelt prend rapidement le virage électronique en travaillant sur un premier projet techno-house, The Subliminal Kid, et forme peu de temps après le duo Roll the Dice avec son acolyte Malcolm Pardon (ingénieur du son, mais aussi auteur de chansons pop, compositeur de musique de film et d’émissions de télévision et membre du groupe Kinky Machine). Véritable virage créatif pour Mannerfelt, Roll the Dice mise davantage sur l’électronique analogue et l’expérimental ambiant. En partie improvisée, la musique du duo rappelle celle des films de suspense, minimale et évocatrice.

En 2012, Mannerfelt entreprend une carrière solo sous son propre nom et propulse sa techno épurée vers d’autres dimensions en se lançant dans une aventure qui l’amène à surfer sur le dark drone et à signer ses premiers EP avec le label We Can Elude Control. C’est en 2014 qu’il fonde son label éponyme, Peder Mannerfelt Produktion, et qu’il lance ses deux premiers EP, ainsi que celui de Klara Lewis, à titre de producteur. En 2015, inspiré par des enregistrements de musique congolaise des années 1930, Mannerfelt explore de nouvelles avenues plus organiques avec un long-jeu intitulé The Swedish Congo Record, axant la conception de ses nombreuses pièces sur sa propre instrumentation plutôt sur des échantillons, façonnant des rythmes lo-fi déjantés et reproduisant des voix à l’aide de tonalités soutirées à son synthétiseur. Il parvient à la même étrangeté dans son plus récent projet, donnant cette fois-ci à ses compositions une note plus optimiste en intégrant des boucles de synthé ponctuées d’intervalles aux accents métalliques.

Après avoir présenté plusieurs sets dans le cadre des festivals berlinois Atonal et CTM, Mannerfelt se consacre actuellement à la préparation d’un nouvel album mettant à l’honneur les performances vocales inventives de Glasser, architecte incontournable de la pop électronique.

Peder Mannerfelt fait partie de la sélection 2016 de SHAPE, une plateforme pour les pratiques innovantes en musique et art audiovisuel qui est soutenue par le programme Europe Créative de l'Union européenne.

Presenté en collaboration avec le festival CTM.

  

Discogs

×

Inscription à l'infolettre

Mutek Mexico mailing list
* indicates required
*
Mutek Spain mailing list